article comment count is: 0

Grandir chez ses grands-parents, ce bonheur que tout le monde n’a pas connu

Ils sont les merveilleuses personnes qui existent. Ils sont le pont entre le passé et le présent. Les grands-parents ne racontent pas seulement les histoires, ils nous donnent ce que nous ne pouvons pas avoir chez nos parents.

Les petits enfants sont théoriquement considérés comme maris ou femmes de grands-parents. On grandit comme ça, moi personnellement jusqu’à aujourd’hui ma grand-mère m’appelle « mon mari ».

Dès mon enfance, à l’âge de 5 ans, j’étais contraint de quitter mes parents pour vivre avec mes grands-parents, suite à la mort de ma mère.

Ils sont la source de l’éducation de la famille

Si tes parents sont bien éduqués, sache-le bien : ils ont reçu cette belle éducation chez tes grands-parents. Autrement dit, si tu es chez eux, c’est comme si tu prenais ta bière à l’usine directement.

Après la mort de ma mère, mon père n’avait plus le temps de s’occuper de moi. Cela me rendait trop triste. Et je commençais à être très affecté par la disparition de ma mère. Elle jouait un grand rôle, celui de couvrir le manque de temps de mon père à mes côtés.

Certains parents ont toujours accusé nos grands-parents d’être la cause de la mauvaise éducation de leurs enfants. C’est vrai. Mais les grands-parents sont pour nous comme une source d’eau à laquelle chacun peut puiser.

Il n’y a pas de tabous avec eux

Nos parents jouent aux cache-cache avec nous, ils ont honte de nous dire certaines choses. Normalement, ils devaient nous parler du sexe, des règles… avant que nous puissions apprendre ces choses en dehors de la maison. Mais dommage, la honte submerge nos parent et c’est alors que commence le rôle de nos grands-parents. Puisqu’ils ont connu ce qu’on appelle « initiation », ils sont prêts à nous inculquer des principes de la vie adulte.

Je me souviens qu’à mes 18 ans, le cadeau que j’ai eu de mon grand-père c’était une boite de préservatifs, accompagnée d’un conseil. Il m’a dit : « Tu es un homme déjà et je sais que tu fréquentes les filles. Je ne peux pas être là chaque jour pour te protéger. Alors protège-toi seul. »

Je ne vois aucun père capable de faire ça avec son fils !

Le pessimisme les couvre pourtant !

Un jour j’annonce à mon grand père que je voyage. Le gars s’est mis à pleurer comme si j’étais en train de mourir. Je ne comprenais rien de ce qui se passait. Une autre fois, je lui annonce mon déménagement de chez lui : il est tombé malade. Avez-vous déjà eu ce genre d’amour ? Mes grands parents sont alors ceux qui témoignent le vrai amour. Chez ma grand-mère, jusqu’à aujourd’hui, je suis bébé, je ne grandis pas. Parfois, elle me porte sur ses jambes, tout en me faisant des éloges.

Paix aux âmes de mes parents et hommage à mes grands-parents. Nous ne devrions pas les craindre, les fuir, les couvrir de tant de mauvais regards qui les présentent comme la cause de nos échecs ou de tous nos malheurs.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion