article comment count is: 0

Quels hôpitaux offrent le service de planification familiale en RDC ?

Le président français Emmanuel Macron disait :  « Quel que soit l’argent que l’on peut investir en Afrique, tant qu’une femme aura à elle seule sept enfants, ce continent ne se développera jamais. » Ainsi, le taux de natalité en Afrique est toujours un sujet de débat. Beaucoup établissent une corrélation entre la forte natalité et la pauvreté en Afrique.

On observe pourtant une évolution : de plus en plus d’Africains commencent à comprendre les bienfaits d’une planification des naissances. Mais en raison d’une faible sensibilisation, beaucoup ne savent pas où se trouvent exactement les services de planning familial.

C’est non loin de chez vous !

Chez nous en RDC, il existe bel et bien un service de planification familiale dans le système sanitaire congolais. Docteur Simon Mikombi, médecin généraliste et consultant Unicef dans un projet en Ituri, dans le nord-est de la RDC, explique : « Ce service se trouve essentiellement dans tous les hôpitaux qui organisent  la consultation prénatale (CPN) et la consultation préscolaire (CPS). Et donc, partout où l’on trouve une maternité ! »

Le médecin ajoute que selon l’architecture de soins de santé primaires, au niveau des centres de santé, c’est l’infirmier(e) titulaire qui s’en charge.

« Actuellement, vu que les femmes choisissent où mettre au monde, où suivre la CPN et la CPS, même au niveau des grands hôpitaux on organise le service de planning familial », précise docteur Simon Mikombi, tout en soulignant que le service est le même quelle que soit la structure sanitaire.

Les risques du refus du planning familial

Le non-contrôle des naissances comporte plusieurs conséquences. Entre autres, la mort de la mère ou de l’enfant, la dégradation de leur santé… Cela peut compromettre l’épanouissement de la famille, mais aussi l’éducation et la scolarité des enfants.

En RDC, une femme a en moyenne 6 enfants. Environ 96 000 enfants meurent à la naissance. Les femmes ne sont pas épargnées. Elles meurent en couche suite à des complications qui peuvent être évitées par une bonne planification et un meilleur suivi de la grossesse.

Vous avez besoin d’autres informations sur la contraception, rendez-vous au Centre MSI Kinshasa, sis 48 avenue Lobo, quartier Mbamu, Kingabwa Point chaud, commune de Limeté.

#ChoixNaNga

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion