Atelier sur les médias en ligne en RDC. Photo tiers
article comment count is: 0

Internet tire-t-il les médias en ligne vers le bas ?

L’avènement des médias en ligne a changé la façon dont on s’informait en RDC. On a désormais spontanément accès à l’information car la diffusion se fait plus rapidement qu’avec les médias traditionnels. On a aussi vu les couches moins représentées dans les médias, comme les jeunes et les leaders de l’opposition, avoir un droit à la parole. Les médias en ligne ont permis de sauter les censures qui existaient.

Le secteur de l’internet étant peu contrôlé en RDC, il est très facile de lancer son média en ligne sans aucune autorisation ni contrainte juridique ou administrative auxquelles sont soumis les médias traditionnels. Malheureusement cela s’est accompagné d’une sorte de libertinage difficile à contrôler. Les médias en ligne pullulent, mais la quality de leur travail n’est pas toujours au rendez-vous.

Infox, propagande, des à peu près ou encore des contenus avec des fautes de français sont là certaines des tares qu’ont apportées certains médias en ligne.  Ils ne sont pas soumis à la rigueur, mais se basent sur la facilité. Or, le journalisme est un noble métier qui demande beaucoup de sérieux et implique beaucoup de responsabilité.

L’urgence de réguler ce secteur

A l’ère de la désinformation, on tombe facilement victime de ce type de contenu qui est facilement viral sur Internet. Je ne citerai aucun média, mais les exemples sont légion. Et la victime c’est malheureusement le lecteur lambda.

Les lois de la RDC sont malheureusement muettes sur la régulation des médias en ligne. D’ailleurs, il n’y a même pas de loi pour Internet.

Selon Rodriguez Katsuva, cofondateur  de Congo Check, un média spécialisé en vérification des faits, une fausse information peut faire de vraies victimes chez nous, l’infox tue littéralement. La responsabilité du journaliste dans la vérification des propos qu’il relaie reste la même tant pour les médias traditionnels que les nouveaux médias.

Si aucun contrôle réel n’est fait, ce sera vers le bas que les médias en ligne tireront le métier de journaliste.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

  1. Pourquoi sommes -nous taxé en mort pour l’utilisation Internet en RDC que nos pays voisins? La RDC est -elle maudite?

  2. Internet a libéré les voix en Afrique, c’est indéniable. Mais l’inconvénient c’est bien sûr ce défaut de qualité, et les Fake news c’est terrible. Ce n’est pas juste un problème de le RDC au Gabon aussi c’est comme ça ! Les Fake news pour n’importe quoi, ça en devient lassant et surtout ça decribilise les auteurs et le journalisme africain.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.