article comment count is: 0

Joseph Kabila, rendez le diamant d’autrui : on ne lâchera pas l’affaire !

En 2005, le sénateur Joseph Kabila, alors chef de l’État, ravissait un diamant de 822 carats à Théodore Mbiya Kalala, un homme d’affaires de Mbujimayi. Cette grosse pierre d’une valeur d’environ 1 milliard de dollars n’a été ni achetée ni restituée au propriétaire par l’ancien président. La Nouvelle société civile congolaise vient de déposer une pétition au Kasaï-Oriental pour réclamer justice.

Quand Joseph Kabila s’est emparé du diamant de Théodore Mbiya en 2005, il y a eu des témoins, parmi lesquels des représentants de 13 confessions religieuses locales. Aujourd’hui, 17 ans après, l’affaire rebondit.

La Nouvelle société civile congolaise section du Kasaï-Oriental a initié une pétition qui a déjà récolté plus de 32 000 signatures à Mbujimayi. Objectif : exiger que l’ancien président restitue le diamant ou à défaut puisse en payer la contre-valeur, soit 1 milliard de dollars américains. Une somme qui pourrait bénéficier à la population de la province.

Pétition déposée à l’Assemblée provinciale et bientôt dans toutes les institutions

C’est la coordonnatrice provinciale de la Nouvelle société civile congolaise, Rachel Kapinga, qui l’annonce. Elle a bel et bien déposé la pétition jeudi 20 janvier au bureau de l’Assemblée provinciale du Kasaï-Oriental et promet de la transmettre à toutes les institutions nationales. Rachel Kapinga appelle le sénateur à vie Joseph Kabila à revenir à la raison pour trouver rapidement une solution à ce problème.

La Nouvelle société civile congolaise sollicite également l’implication du président Félix Tshisekedi pour que l’homme d’affaires Théodore Mbiya Kalala rentre dans ses droits. Avec le soutien de la population, cette structure citoyenne n’est pas prête à lâcher l’affaire.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion