article comment count is: 3

Kabila, Nangaa, Shadary : le trio complice ?

Le président Kabila, Corneille Nangaa de la Céni et le dauphin Shadary n’hésitent pas à afficher publiquement leurs affinités, au point qu’ils n’en ont plus honte. Dans les voyages officiels du chef de l’État, Nangaa et Shadary sont avec lui. De quoi faire douter de la neutralité de la Céni. Quand l’arbitre est tout le temps aux côtés du candidat et du président de l’équipe adverse, peut-on ne pas soupçonner un complot ?

Récemment au 38e sommet de la SADC à Windoek en Namibie, on a vu aux côtés du président Kabila le candidat du pouvoir à la présidentielle Emmanuel Shadary et le président de la Céni Corneille Nangaa. Un rapprochement qui suscite pas mal de questions et d’inquiétudes dans le camp de l’opposition et de la société civile. Alors que la RDC compte 21 candidats à la présidentielle du 23 décembre, comment faire confiance à un président de la Céni qui voyage en mission officielle avec un candidat du pouvoir en place ?

Nul n’a oublié qu’il y a quelques mois, le vice-président de la Céni, Norbert Basengezi s’était fait prendre en photo parmi les hauts cadres de la majorité lors d’une réunion stratégique du parti au pouvoir à Kingakati. Du coup, pas besoin d’un arbitrage vidéo pour comprendre que la Céni est dans la poche du chef de l’État.

Shadary candidat ou déjà président ?

Il y a lieu de se demander également pourquoi le candidat Shadary voyage avec le chef de l’État. Est-ce pour être présenté comme le futur président du Congo aux chefs d’États africains ? Or, il n’est pas encore président. Peut-on nous dire qui a pris en charge le titre de son voyage en Namibie ? Le PPRD son parti ou le Trésor public ? Je pense qu’en tant que candidat, Emmanuel Shadary ferait mieux d’être un peu plus réservé.

A l’approche des échéances électorales, voir Nangaa et Shadary, faisant des voyages ensemble, ne peut être vu d’un bon œil. Je me demande quelle serait la réaction de la majorité présidentielle si un jour elle voyait Corneille Nangaa dans une tournée africaine avec Katumbi, Bemba ou Félix ! Plus grave, à Windoek, on a vu le président de la Céni en train d’expliquer le fonctionnement de la machine à voter aux chefs d’États de la SADC. Comme si ces derniers viendront voter à notre place ! La Céni doit savoir que si sa machine à voter ne fait pas l’unanimité au Congo, ce n’est pas en la présentant à la SADC que les Congolais vont l’accepter.

 


Vous pouvez lire aussi : Depuis quand Kabila est-il devenu le père de la démocratie

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Mais nous Sommes sans ignorer que le processus electoral est le seul sujet à la une de la RDC, Nanga est la seul personne mieux placée pour repondre avec tous les details à ceux qui veullent s’informer sur le processus, c’est normal.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.