article comment count is: 10

Les Kamwina Nsapu empêchent Samy Badibanga d’atterrir à Kananga

La journée du vendredi 27 janvier aura été très difficile à gérer pour le Premier ministre Samy Badibanga. Attendu à Kananga depuis 48 heures, il devait arriver vendredi dans le chef-lieu du Kasaï-Central. Mais il a dû annuler la visite en raison des troubles causés par les miliciens de Kamwina Nsapu.

Selon le programme, une réunion tripartite était en préparation entre les trois Kasaï sur cette problématique de la milice Kamwina Nsapu. Et c’est le Premier ministre Samy Badibanga qui devait la présider en personne.

A noter que la milice du chef traditionnel Kamwina Nsapu sème la terreur dans les trois Kasaï depuis août 2016. Les gouverneurs Ngoyi Kasanji du Kasaï-Oriental, Marc Manyanga du Kasaï et Alex Kande Mupompa du Kasaï-Central attendaient déjà cette tripartite à Kananga depuis 48 heures. Ils devaient accueillir Samy Badibanga à l’aéroport.

Des miliciens dans les environs du gouvernorat de Kananga

Les témoignages concordants des journalistes et des habitants sur place au chef-lieu du Kasaï-Central font état de l’arrivée des miliciens aux environs de 14 heures. « Ils ont fait deux colonnes pour tenter d’encercler le gouvernorat au moment où le gouverneur Alex Kande était en réunion avec une délégation des députés nationaux. C’était des jeunes gens portant des bandeaux rouges à la tête », raconte un habitant de Kananga. Il a fallu l’intervention musclée des Forces armées de la RDC pour mettre en échec l’aventure des miliciens. Le bilan des affrontements varie selon les sources : les uns parlent de quatre morts, les autres de six ou sept… Peu importe, la vérité est qu’il y a eu mort d’hommes.

Voyage annulé ou reporté

Dans ce contexte d’insécurité, il était risqué pour le Premier ministre d’oser atterrir à Kananga. La visite a tout simplement été annulée, peut-être reportée. Cette attaque des miliciens de Kamwina Nsapu est en soit un message à Samy Badibanga et au gouvernement central. Le Premier ministre voulait venir diriger une tripartite dont l’ordre du jour était entre autres d’étudier les voies et moyens de neutraliser les partisans de Kamwina Nsapu. Encore une fois, ces miliciens ont  nargué l’autorité de l’État.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (10)

  1. je suis derrière le grand chef kamwina nsapu et sa milice. des hommes pareils sont à féliciter pour leur courage… pas de négociations avec les démons cette fois-ci

  2. Samy Badibanga Est Devenus L’adversaire Du Peuple Congolais En Derniere Munite,merci Beaucoups,mais,il Va Payer Le Sang Verser A Kananga.

  3. c,est une incapacité du gouvernement central et de 3provinces du grd Kasaï.pourquoi kande ne peut pas claquer le gouvernorat, et puis on doit se dépassé pr convaincre un petit groupe de miliciens sans avenir, prenez, vos responsabilités,car même le gouvernement central ne s,occupe pas de kasaiens,

  4. trop c’est trop Kabila dégage, tu as fait 16 ans au pouvoir tu ne t’es pas rassasier et entouré des voleurs et des perroquets, des politiciens immatures qui ne cherchent l’intérêt du peuple un peuple qui vit indifférence, abandonner et pleure chaque jour. les politiciens qui ne prennent les décisions un président illégal incarcere votre patriote franck diongo vs êtes d’accord attendait aussi vos tours, beaucoup des congolais meurt à l’Est du pays il se tait. règlement de compte tôt ou tard vous allez payer. combat de tout le jour lutte sans merci il ne doit y avoir une seule issue soit la victoire dans notre camps soit dans votre camp pas de compromis pas de compromis.

  5. Kabila Congo n’est pas ton pays, Badibanga toi aussi belge vous allez tout ces sang coulé

  6. selon Jean pierre ntambwe: c’est une distraction d’empêcher une autorité de faire le discours… mais sais-tu que empêcher le peuple à manifester sa volonté c’est une manœuvre frauduleuse de la part de l’autorité qui, tu es défenseur ? le comportement qu’éprouve le peuple ne tire pas origine de leur face non plus mais, plutôt de leur coeur c’est à dire de refus total; car on en a mars… Quiconque se lèvera contre K. Nsapu ni contre sa milice serait maudits et croisera Kalamba Mukenge, car ce n’est pas pour son intérêt qu’il combats mais plutôt l’intérêt général. Pour ses miliciens, je leur dits: Ubi emolumentum ibi onus…

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.