article comment count is: 4

Katumbi aurait été président s’il y avait eu des élections

Selon une étude américaine réalisée dans les 26 provinces du Congo, Moïse Katumbi, candidat de l’opposition aujourd’hui en exil, aurait été élu si les élections s’étaient tenues dans les délais constitutionnels.

Une étude récente dirigée par un centre de l’Université de New-York, le GEC (groupe d’études sur le Congo) et le BERCI (  Bureau d’études, de recherches, et consulting international qui a déjà réalisé plusieurs enquêtes d’opinion notamment pour le compte de la Banque mondiale, du gouvernement congolais et des ONG internationales) a créé un véritable buzz médiatique. Menée entre mai et septembre 2016 dans les 26 provinces du pays, l’étude conclut que Moïse Katumbi aurait été élu président avec une large majorité dans 16 des 26 provinces, loin devant Tshisekedi et Vital Kamerhe.

33,3 % des voix pour Moïse Katumbi 

C’est l’une des études les plus sérieuses menées en République Démocratique du Congo. Un large sondage étendu sur tout le territoire national. Le GEC avait également publié un autre rapport en janvier 2016 répertoriant 68 villages attaqués ou brûlés par les présumés ADF.

Dans cette nouvelle étude, 7455 personnes ont été interrogées sur la couleur de leur vote si les élections étaient organisées dans les délais constitutionnels. Les Congolais voteraient pour Moïse Katumbi à 33,3%, suivi par Étienne Tshisekedi avec 18% des voix. Viennent ensuite  Joseph Kabila (7,8%) [supposant qu’il aurait pu se présenter], Vital Kamerhe 7,5%, Olive Lembe Kabila (2,6%), Antoine Gizenga, ancien Premier ministre (2,4%), Matata Ponyo (1,8%), Olivier Kamitatu, ex-ministre et proche de Katumbi (1,7%), Freddy Matungulu, ancien ministre (1,1%), Léon Kengo wa Dondo, président du Sénat (1%).

« Seulement 15,8 % des personnes interrogées seraient favorables à un éventuel changement de la loi fondamentale pour que Kabila puisse briguer un 3ème mandat»

Dépassant de loin Matata Ponyo l’actuel premier ministre de 0,8%, la première dame forte de ses 2,6% des voix aurait donc été la candidate qui rassemble le plus pour la Majorité présidentielle.

Toujours selon cette étude les électeurs du nord et l’est du pays ayant voté en majorité pour Tshisekedi et Kengo en 2011, se tourneraient aujourd’hui vers Katumbi. « Non en raison d’un profond attachement au candidat mais parce qu’ils pensent que l’ancien gouverneur a plus de chances de battre Kabila » ou n’importe quel autre membre de la MP explique l’étude.

Par ailleurs l’étude montre que seulement 15,8 % des personnes interrogées seraient favorables à un éventuel changement de la loi fondamentale pour que Kabila puisse briguer un 3ème mandat.  74,3% des interviewés voudraient son départ cette année tandis que 58% affirment avoir été favorables au dialogue qui s’est achevé le 18 octobre dernier.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. Cette gouvernement a fait. 10 ans aux. Pouvoir, la RDC ne pas un rauyome ! Me c’est pays démocratique, il disent. Notre feu mze Kabila, en 5ans non pas des l’argent ,et le 2ans on saura des organise des élection?
    Avanture total Kabila doivent quitter et fini
    Il est un garant de la nation

  2. Le complot et déjà fait ,
    Le plan a déjà établi , la MP veu detruire la démocratie. Du pays(rdcongo) toboyi toboyi ! Nini esilaka teeeeeee! Kabala doit organisé des élections aux. Date prévu
    Toboyi makila esopana lisusu plus James ça ça ça!!! Congo unit
    . Congo fort
    . Congo en avant

  3. Président. Moïse katumbi
    Notre élu oui oui oui! Leaders. D’opinion to tie ye ! Avant le vote
    Katumbi incomparable
    . incontournable
    . incontestable
    . Championt de toute. Catégories MOÏSE katumbi président. La R.D.Congo

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.