Caricature de Lambert Mende
article comment count is: 0

Lambert Mende, le « fake diamond » et le Sankurugate

L’affaire de la pierre précieuse de Lambert Mende a-t-elle fait pschitt ? Si le caillou trouvé chez l’ex-porte-parole du régime congolais ne semble pas être un diamant, la politique de la province du Sankuru suscite toujours, en filigrane, des grincements de dents…

Revoilà le bonimenteur de l’ancien régime pas tout à fait périmé, le magicien de la langue de bois kabiliste, l’ex-ministre qui pouvait défendre l’indéfendable sans cligner de l’œil. Dans une ombre relative depuis la victoire de Félix Tshisekedi à la présidentielle, Lambert Mende revient dans la lumière bien malgré lui. Et voilà le prestidigitateur du verbe qui entreprend de dénoncer des agissements des forces de l’ordre qu’il justifiait jusque-là les yeux fermés, lorsque la répression était de mise sous son gouvernement. C’est que Mende est passé du statut d’hâbleur en chef à celui de victime de forces du désordre…

Affaire diamant ou règlement de compte ?

Dimanche 19 mai, le porte-voix du régime de l’ex-président est brièvement arrêté à Kinshasa. Des vidéos démontrant que l’interpellation s’est effectuée sans ménagement, ses proches font monter la mayonnaise de l’indignation. Son cabinet évoque un enlèvement brutal « par quatre jeeps de la police et de l’armée ». Une détention de quelques heures agrémentée d’actes de tortures et, plus globalement, un règlement de compte.

La nouvelle présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, dénonce même une violation d’immunité parlementaire.

Rapidement, la procédure inquisitoire se concentre sur un diamant présumé d’une valeur supposée de 87,40 carats, pierre provenant de creuseurs artisanaux et dont la détention et le transport sont illégaux pour quiconque ne dispose pas d’une carte d’exploitant artisanal.

Un commissaire de police y laisse des plumes 

Lambert Mende exige une analyse du Centre d’expertise, d’évaluation et de certification des substances minérales précieuses (CEEC). Conclusion : la pierre ne pèse pas 87,40 carats, mais 87,20. Elle n’est pas du diamant. Le 20 mai, le commissaire Vital Awashongo qui avait procédé à cette arrestation est suspendu de ses fonctions pour une durée de 30 jours

Assurément, la toile de fond de ce feuilleton baroque est moins la déchéance nationale d’un politicien dont le camp est toujours majoritaire qu’un bras de fer local. Le vrai-faux diamant provient de la province du Sankuru où s’affrontent Lambert Mende et le ministre de l’Intérieur intérimaire, Basile Olongo.

Mende, le candidat unique du Sankuru

Reportée plusieurs fois, depuis le mois d’avril, l’élection du gouverneur est devenue un véritable embrouillamini politico-judiciaire, lorsque le frais émoulu président congolais s’est mêlé de politique locale. Félix Tshisekedi a demandé à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) le report d’un scrutin qui s’organise autour d’un candidat unique : Lambert Mende. Son adversaire Stéphane Mukumadi avait été déclaré inéligible du fait d’une nationalité étrangère et les autorités craignent des violences électorales à Lusambo.

« Même si on n’aime pas le lièvre, il faut reconnaître qu’il court vite », dit un proverbe. Reconnaissons que la politique n’est jamais ennuyeuse avec Lambert Mende…

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

  1. Pour la premiere fois Felix vient de rater ses paroles d etat des droits en donnant une carte blanche d impunite a un escrot sans etat d âme! Voila par où ca devrait commencer cette evangile de justice, mais comme Notre bon parleur a son Mabunda qui se rappelle de l imunite de certaints deputes et d autres non FCC pro Des deux poids deux mesures qd I’ll s’agit de leur. Voila comment Mende y sort sans tache.le pauvre Awashango y sort victimes, Un tres mauvais signe si Felix comme president a mme signer Des accords qui peuvent proteger Des « imbeciles » comme Mende mes excuses pour ce mot et demain qd il s’agira Des autres infractions plus grave, CA va toujours etre au nom de l accord, c eat cela? People congolais prenons Notre Destin en main Il esttemps et cette fois nous en avons l occasion, mme le president du peuple soit disant prenons cela avec mefiance, car Les preuves ne font que see succeeder pour prouver a suffisance son incapacite a faire justice a nous people face a cette machine sanguinaire du FCC ! Mais bon wait and see qui aura passe a Cote!!! La voix d un congolais qui revait la democratie Dan’s son pays.

  2. Commentaire LE DIAMANT SAPESE100CARA QUE MENDE VS TROPE MOI QUI VS TEMOIGNE JE SUIS OU VILAGE DE LA BERT ET JETAIS

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.