article comment count is: 2

Top 5 des citations de Lambert Mende

Lambert Mende est sûrement l’un des hommes politiques congolais des plus connus. Ce qui a fait sa notoriété tant nationale qu’internationale, ce n’est pas seulement le fait qu’il soit ministre mais aussi ce qu’il a déclaré. Ce diplômé en droit et en criminologie, a toujours eu des réponses et des prises de position propres à lui. Des fois il choque, des fois il amuse et des fois il devient la risée du net congolais. Voici une sélection de ses cinq propos phares de 2016 et 2017.

« Tant qu’il n’y a pas d’élections, le président reste en place »

Dans une interview exclusive accordée à Habari RDC, Lambert Mende assurait déjà en août 2016 que Kabila resterait président aussi longtemps qu’il n’y aurait pas d’élection. Pendant que des opposants accusaient Kabila de vouloir glisser en n’organisant pas sciemment les élections, la Cour constitutionnelle avait, en mai 2016, soutenu que le président pouvait bien rester en fonction tant qu’il n’y aurait pas d’autre président élu. Cette décision aurait été un premier pas pour faciliter le maintien au pouvoir du président Kabila. Mais pour Lambert Mende, la Cour n’avait pas autorisé quoi que ce soit. « Elle a juste rappelé ce qui est clairement écrit dans la Constitution. Le président reste en fonction jusqu’à l’élection d’un autre président. La Constitution est claire là-dessus », avait-il dit à Habari RDC.

« Ne collaborez jamais avec les ADF »

Au cours de la même interview, sur le chapitre sécuritaire, pendant que les ADF sévissaient dans l’est du pays, le porte-parole du gouvernement congolais appelait le peuple à se solidariser et à collaborer avec l’armée loyaliste : « Ne collaborez jamais avec les ADF. Ils sont dans nos forêts depuis 1995, ils se sont mariés et mélangés à la population. Il faut les dénoncer !  Si un terroriste a épousé votre fille, cela n’est pas une raison pour le couvrir. Il faut coopérer avec les forces de l’ordre. C’est le seul rempart. Je tiens aussi à mettre en garde les agents des forces de sécurité qui osent coopérer avec eux car nous serons sans pitié envers les coupables. »

« Ils ont tapé à côté puisque ces sanctions ne me font aucun mal à titre individuel »

Lundi 29 mai, le Conseil européen adopte des sanctions contre neuf hauts responsables congolais en leur interdisant de voyager dans l’Union européenne, et en gelant leurs avoirs. Une réaction « en réponse aux entraves au processus électoral et aux violations des droits de l’Homme qui y étaient liées ». Un mois après, invité par Radio Okapi le 21 juin 2017, Lambert Mende déclare ne souffrir aucunement de ces sanctions. « Ils ont tapé à côté puisque ces sanctions ne me font aucun mal à titre individuel. Au contraire. »

« La vidéo [des FARDC tuant des personnes non armées] est un montage d’un proche de Moïse Katumbi ! »

C’est ce qu’avait déclaré Mende lors du scandale de la vidéo qui montrait des militaires FARDC tuer des personnes sans aucune défense dans le Kasaï-Oriental. Pourtant, huit militaires congolais avaient été condamnés dans cette affaire, le jeudi 6 juillet, à des peines allant de 1 à 20 ans dans cette affaire ! Mende n’a jamais dit s’être trompé, non ! Reconnaître ses torts n’est pas Mendelique diraient des internautes congolais !

« Les services de l’immigration, tout en annulant l’ancien passeport semi-biométrique, vont pouvoir attacher le visa qui se trouve dans le passeport annulé dans le nouveau passeport biométrique »

Déclaration de Lambert Mende à la RTNC, la télévision d’État en RDC. Des propos tournés en dérision par les Congolais sur les réseaux sociaux. Car cela est illégal et impossible à réaliser !

Rappelez-vous le « passeportgate » : les passeports semi-biométrique avaient subitement été annulés le vendredi 15 septembre par un communiqué du vice-ministre des Affaires étrangères, Aggée Aje Matembo Toto. Selon ce communiqué, les passeports devaient être invalidés un mois après ! L’indignation a été brutale sur le net, d’abord on s’est moqué du vice-ministre qui porte le nom du célèbre Toto, personnage sur qui tournent des centaines de blagues. « Une nouvelle blague de Toto », écrivaient les internautes congolais. Finalement, des mesures avaient été prises. Le renouvellement allait coûter seulement 100$ (ce qui n’a jamais été le cas nulle part dans le pays, ni dans les ambassades), et le semi-biométrique serait valide jusqu’en janvier prochain. Les victimes moquées de cette affaire furent bien Toto et Mende !

 


Vous pouvez aussi lire d’autres articles de Habari RDC concernant Lambert Mende : 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.