article comment count is: 0

Sacré gouvernement congolais qui cherche la haine du peuple

C’est étonnant quand on analyse les grandes décisions prises par nos dirigeants depuis janvier 2015 surtout. On dirait que tout ce qu’ils cherchent c’est vexer le peuple congolais, s’attirer son antipathie et sa haine. Pourtant d’autres gouvernements cherchent plutôt l’amour du peuple ! Le dernier coup d’éclat, afin d’atteindre cet objectif – être haï de sa population – est l’annonce du retrait des passeports semi-biométriques !

Vous vous souvenez du projet de loi qui voulait modifier la loi électorale pour exiger un recensement avant les élections ? Plusieurs dizaines de congolais étaient morts pour dénoncer un alinéa de l’article 8 de ladite proposition. Mais un peu avant cela, le gouvernement avait coupé internet et même les SMS. En colère, les manifestations embrasaient les principales villes du pays le 19 et 20 janvier et près de 50 personnes y ont perdu la vie. Un pas vers la haine du peuple.

De restriction en restriction

Puis le 11 mai 2016, la cour constitutionnelle interprète la constitution et estime que Kabila peut rester président s’il n’y a pas d’élection en 2016 ! Sérieusement ? Interprétation de la Cour constitutionnelle : « Tant qu’il le voudra, Kabila restera président de la République ! » Lambert Mende confirmait déjà à l’époque dans une interview exclusive à Habari RDC que tant qu’il n’y aurait pas d’élections, Kabila resterait président et cela même si cela devait prendre 10 ans. Colère de la population alors dès juillet 2016 sur appel de l’opposition.

Le 19 septembre, entre 30 et 50 personnes sont tuées dans des manifestations contre la non-convocation du corps électoral par la Céni. A Kinshasa, 5000 mille dollars par citoyen mort seront remis aux familles. Comme si la vie d’un Congolais valait si peu ? La liste est longue, mais il y a aussi les morts du 19 décembre date où expirait le dernier mandat de Joseph Kabila. On n’ouble pas les coupures d’Internet qui vont de paire avec chaque grande manifestation.

Conclusion : ils préfèrent la haine à l’amour

Toutes ces restrictions, chers gouvernants, ne vous attirent que la haine du peuple ! Aujourd’hui, en plus d’avoir une monnaie nationale qui a perdu la moitié de sa valeur et un budget au plus bas, on annule les passeports semi-biométriques ! C’est vraiment bien vu pour mettre en rogne les Congolais ! Il faut un minimum de 250 dollars pour s’octroyer un passeport dont le prix officiel est de 185. Et l’on sait désormais que 65 dollars vont dans les poches d’un proche de Kabila. Il faut en plus changer d’ici un mois des passeports dont la validité roulait jusque 2020 ! C’est trop, mais on a compris : vous ne cherchez pas à récolter l’amour du peuple, seule sa haine vous intéresse ! Eh bien chers gouvernants, vous pouvez vous estimer heureux car si vous n’avez pas sa haine vous avez au moins déjà son exaspération !

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.