article comment count is: 1

Lambert Mende,  « ne collaborez jamais avec les ADF »

Qui tue réellement à Beni ? Combien de personnes sont mortes depuis le début des massacres en octobre 2014 ? Certains FARDC seraient-ils complices ?

Pourquoi les FARDC ne prennent pas en compte les alertes données par les populations des heures voir des jours avant les massacres ? Pour répondre à ces questions et tenter de comprendre les positions de notre gouvernement, Habari RDC a rencontré le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende. Interview.

Quel bilan humain reconnait le gouvernement congolais depuis le début des tueries à Beni ? Depuis peu, vous parlez de « terroristes » pour dénoncer les responsables des massacres, n’est-ce pas là un abus de terme ? 

Nous savons très bien quels sens ont les mots. Ces crimes barbares s’apparentent à du terrorisme que nous pourrions aussi appeler « djihadisme ». Car les FARDC ont fait des découvertes lors d’offensives à Medina, Mwalika et Anaduyi. Nous avons trouvé des liens entre les ADF et d’autres groupes djihadistes à travers l’Afrique notamment avec les Shebab somalien. Le deuxième lien c’est la nationalité des combattants qui composent ce groupe criminel. Il ne s’agit pas seulement des ADF ougandais, il y a aussi des Somalien, des Ethiopiens, des Soudanais, des Tanzaniens, des Rwandais et malheureusement des Congolais. Le troisième lien c’est le modus operandi. Ce n’est pas un combat conventionnel, c’est une offensive asymétrique où ils choisissent leurs cibles exactement avec le même schéma que tous les terroristes partout ailleurs. Des personnes innocentes, inoffensives, sont visées pour les opposer entres elles, ou pour créer un opposition avec les dirigeants du pays. L’objectif est de déstabiliser. Le gouvernement congolais reconnait aujourd’hui près de 600 victimes de ces tueries à l’Est de la RDC.

Mais normalement, les actions terroristes sont revendiquées, les ADF eux n’ont jamais dit ce qu’ils voulaient. Cela ne confond pas votre terminologie ?

Je ne suis pas d’accord avec votre définition. Un acte terroriste peut ne pas être revendiqué. On peut exercer la terreur sur la population pour les opposer les uns aux autres. Je définis le terrorisme par rapport à la terreur !

Le 13 août, malgré des alertes lancées par la population sur des mouvements suspects, les FARDC ne sont pas intervenues. S’en est suivi un massacre. Dans chaque guerre, les renseignements sont primordiaux. Que fait le gouvernement pour renouveler la confiance de la population qui est son premier informateur ? 

Il faut faire attention avec les rumeurs, que nous soupçonnons même de venir des terroristes via des réseaux sociaux pour monter la population contre les autorités. Voici ce qui s’est réellement passé le 13 août. Les massacres ont eu lieu entre 19 heures et 19h30. C’est également à cette heure que sont intervenues les FARDC. C’est seulement lors des enquêtes que certaines personnes ont prétendu avoir vu des hommes en tenues militaires quatre heures avant le massacre ! Mais personne n’a alerté les FARDC avant ce massacre…

Mais c’est leur mode d’opération, ils cherchent à fragiliser la confiance entre les populations et les forces de défense et de l’ordre. Ils ne frappent pas à deux reprises au même endroit. Quant à la collaboration entre les FARDC et la population, elle est évidemment nécessaire. Il n’y a pas d’autre alternative ! J’en profite aussi pour lancer un message : ne collaborez jamais avec les ADF. Ils sont dans nos forêts depuis 1995, ils se sont mariés et mélangés à la population. Il faut les dénoncer !  Si un terroriste a épousé votre fille, cela n’est pas une raison pour le couvrir. Il faut coopérer avec les forces de l’ordre. C’est le seul rempart. Je tiens aussi à mettre en garde les agents des forces de sécurité qui osent coopérer avec eux car nous serons sans pitié envers les coupables.

La population doit à tout prix briser les alliances créées depuis vingt ans et ne pas laisser passer les petits intérêts avant l’intérêt général.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. il est juste dans ces propos! a beni l’ennemi utilise plusieurs canaux a savoir les antennes de collabos entre la population, les medias, reseaux sociaux et des tueris cibles avec pour objet separer cette population a son gouvernement pour permettre la balkanisation.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.