article comment count is: 1

Le dialogue est en panne

Le dialogue est en panne. Crédit : Thembo Kash
Le dialogue est en panne. Crédit : Thembo Kash

Le dialogue national, cette machine à sauver le régime Kabila d’un péril imminent, connaît des vicissitudes comme le démontre ce dessin du caricaturiste Kash Thembo.

Il faut plus qu’un facilitateur rompu aux missions de conciliation de deux positions antagonistes pour baliser le chemin d’un forum voulu par le président congolais.

C’est dans un contexte où le cap symbolique du 19 septembre est désormais dépassé. À cette date, le corps électoral aurait dû être convoqué conformément à la constitution. La loi fondamentale impose que la commission électorale doit organiser la présidentielle deux mois avant la fin du mandat du « locataire » du palais. C’est à coup d’une répression sévère lors de manifestations des partis de l’opposition réfractaires au dialogue que le pouvoir a fini par imposer l’idée d’un report sine die du processus électoral.

19 septembre 2016 : le tournant

Cette date est sans doute le verrou qu’il a fallu casser pour arriver à maintenir Joseph Kabila au pouvoir. Évoquant un article de la constitution, l’opposition a appelé à une marche sur toute l’étendue du territoire national. Et c’est l’occasion qu’attendait le pouvoir pour réduire au silence toute contestation. Dans ce but, il avait bricolé une raison qui puisse justifier le report de quelques jours d’un dialogue ayant du plomb dans l’aile. C’était certainement pour se donner une marge de manœuvre assez grande : on ne peut pas continuer à dialoguer en même temps qu’on tire sur des manifestants désarmés.

Une route cahoteuse

A ce stade, « les dialogueurs » n’ont plus affaire uniquement à un rejet pure et simple des poids lourds de l’opposition. Ils doivent aussi apprendre à vivre avec des dizaines de morts sur la conscience. C’est donc un dialogue qui n’aura rien produit en termes de résolution de la crise politique congolaise. Comme qui dirait « la montagne a accouché d’une souris ».

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.