article comment count is: 0

Le transport multimodal en RDC, un secteur en panne !

Étant un jeune kinois qui doit quitter la maison à 6h30 du matin, la première équation de la journée qui me hante l’esprit est de trouver mon taxi à 6h45. La difficulté, si ce n’est de trouver un moyen de transport à l’heure indiquée, c’est celle de la bousculade aux arrêts de bus.

Une fois dans le bus, là encore c’est l’enfer : d’un coté les embouteillages, de l’autre le confinement des passagers et les secousses dues au mauvais états de nos routes.

Une solution superficielle

Le gouvernement a mis en place une nouvelle société de transport appelée Transco avec 500 bus pour desservir la ville de Kinshasa et quelques lignes de ses alentours. Pourtant, je pensais qu’avec l’arrivée de ces lots de bus, la question du transport serait résolue une fois pour toute. Hélas, leur nombre reste encore insignifiant et ces bus ne desservent que certaines lignes précises. Il n’est pas plus facile de circuler malgré leur présence visible dans la ville.

Pendant ce temps l’aérien…

« Le Congolais qui doit effectuer un voyage à l’intérieur du pays ne sait que faire »

Le secteur aérien est bien pire. Les crashs s’enchaînent. L’État congolais vient d’acheter deux aéronefs pour couvrir le grand territoire du pays. Ils sont gérés par la société Congo Airways récemment créée. Ce secteur est quasi dominé par les sociétés privées qui ont gagné le marché et imposent leurs lois. Le congolais qui doit effectuer un voyage à l’intérieur du pays ne sait que faire. Soit il se plie aux exigences des compagnies aériennes privées réputées « Expert en Crash », soit il voyage par la route dans un pays de plus de 2 345 000 Km² , dont le réseau routier laisse à désirer.

L’urgence d’une réforme

Le transport en général est en panne et mérite une attention toute particulière de la part du gouvernement. Il faudrait doter toutes les provinces et la capitale en particulier, de bus pour effectuer de longs trajets et de minibus pour une circulation libre et aisée. Enfin, il pourrait acheter des avions neufs au lieu des cercueils volants qui tombent sur nos têtes. Je rêve de ce jour où le Congolais aura un système multimodal de transport sûr et sécurisé. Je rêve !

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.