article comment count is: 0

L’économie congolaise envahie par le dollar américain

Les Congolais font confiance au dollar en raison de sa valeur forte et de sa stabilité. Le franc congolais, lui, est toujours sujet à l’inflation. En 1999, un franc congolais valait trois dollars américains. Aujourd’hui, il faut 950 francs pour avoir un dollar. La valeur de notre monnaie est révélatrice de l’état de notre économie.

Les meilleures affaires au Congo se font en billets verts. Les statistiques montrent que 90% des placements en banques commerciales, chez-nous, s’effectuent en dollars. Toutes les mesures de « dédollarisation » de l’économie par le gouvernement n’ont jamais été respectées. A commencer par les autorités elles-mêmes. Un ministre qui veut vous offrir de l’argent sort de ses poches des dollars et non des francs congolais. Même les bonbons s’achètent en dollars. Toujours le dollar.

Sans dollars, tu ne vaux rien

Ce phénomène dollar semble désormais irrémédiable en RDC. Il est entré dans les mœurs. Même en langue lingala quand on demande de l’argent on dit : « kabela nga lar ». Le mot « lar » fait référence au dollar.

Un véritable homme d’affaires, chez-nous, est celui qui exhibe ses billets verts. Pour se marier, la dot est toujours fixée en dollars. Dans les supermarchés, les prix sont fixés en monnaie américaine. Et les frais universitaires se calculent, eux aussi, en dollars.

Le dollar mieux conservé que le franc

Le billet vert est tellement vénéré qu’on le manipule toujours avec beaucoup de précautions. Ce qui n’est pas le cas pour le franc congolais. Si vous voyez actuellement les coupures de 50 et 100 francs congolais, vous aurez du mal à les appeler monnaie. Ils sont si déchiquetés, si sales qu’ils pourraient transmettre des maladies.

Où est la souveraineté du Congo quand les monnaies étrangères ont plus de valeurs que la monnaie locale ?

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.