article comment count is: 2

Quand la Majorité Présidentielle cède la primature à l’opposition, le compromis tue la démocratie 

Donne-moi la primature je te donne le glissement ! L’obstacle majeur qui bloquait la signature d’un accord politique à l’issue du dialogue vient d’être levé. La majorité accepte d’accorder la primature à l’opposition. Un compromis qui tue la démocratie.

C’est vraiment la démocratie à la congolaise. Le poste de Premier Ministre ne s’obtient plus seulement avec la logique de la majorité au parlement comme l’exige la Constitution, mais grâce à des négociations. Désormais, en fin de mandat, plus besoin de se préoccuper de l’organisation d élections. Il suffit de diviser l’opposition, de convoquer un dialogue puis de céder la primature pour avoir un bonus (que d’autres appellent affectueusement, glissement).

echange-des-fanions
Crédit dessin : Dieudonné Mango

Pour assurer le contrôle de la primature, l’opposition qui participe au dialogue a tout lâché. Elle a cédé sur toute la ligne, ne posant aucun préalable sur le statut du chef de l’État après l’expiration de son deuxième et dernier mandat, sur la date exacte de la tenue de la présidentielle, ni sur la durée de la fameuse transition moins encore sur la libération des prisonniers politiques ou la réouverture des médias. Maintenant c’est la course à la primature entre les opposants pro-dialogue. Qui prendra la place de Matata Mponyo ?

La majorité et l’opposition sont d’accord sur la gestion du gouvernement ensemble. En d’autres mots, soit on glisse ensemble sinon personne ne glisse. Dans tout ça, quelle  part est réservée au peuple ? Où mettons-nous la Constitution ? Quand seront tenues réellement les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales ? Toutes ces questions restent lettre morte.

rdc-dialogue-compromis
Crédit dessin : Roland Polman

Ce compromis va-t-il régler la crise politique que traverse notre pays ? Je ne crois pas, car la tension monte dans l’esprit de l’opposition anti-dialogue qui reste toujours dans la logique du respect des délais constitutionnels. Le peuple retrouvera-t-il son pouvoir afin de le donner à celui qui le représentera au mieux ?

 

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Nous sommes dans un pays ou les politiques ne visent que leurs interets sans tenir reellement compte de l avis du peuple qui detient le pouvoir a donner, alors que ces soit-disant opposant pro dialoguent sont des pesonnes intelligentes mais agissent en idiotes a cause d un poste!!! Que devient le peuple dans cette position?

  2. Avant de faire quoi que ce soit ne tentons pas mais définition dans toute exactitude le terme politique c’est alors qu’on saura établir la paix que nous peuple avons besoins. Svp un terrain d’entente est plus meilleur.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.