article comment count is: 1

Le matériel électoral manque dans les centres d’inscription du Nord-Kivu

Plusieurs centres denrôlement du Nord-Kivu sont en rupture de stocks de matériaux électoraux, et ce, avant les trois mois impartis à cette opération d’enrôlement.  Simple panne technique ou calculs politiciens visant à réduire volontairement le nombre d’électeurs dans cette province ?

Deux mois après le lancement des opérations denrôlement des électeurs au Nord-Kivu, jai visité neuf centres dinscription de Beni et de Butembo.

Dans cinq centres, les opérateurs de saisie somnolent derrière leur machines. Dans trois autres, les agents électoraux discutent de la politique et des funérailles dEtienne Tshisekedi. Pendant ce temps, les électeurs affluent et repartent sans avoir été enrôlés. Selon les responsables des centres, les cartes vierges, les films et les cartouches dimprimantes sont épuisés ! Lenrôlement des électeurs est donc suspendu. Nul ne sait dire avec précision quand ces centres seront réapprovisionnés

« Seul notre salaire nous préoccupe… »

Cette rupture de stock ninquiète pas outre mesure les agents électoraux. Chaque matin, ils ouvrent les bureaux et émargent la liste de présence comme dhabitude.

« Quil y ait rupture de stock ou pas, cela nest pas notre problème. Nous savons que notre travail s’étend sur une durée de trois mois. Lessentiel est que cette situation ne puisse gêner notre paiement. Ce qui nous importe cest seulement notre salaire. Rien dautre ! », raconte sans détours un agent qui a préféré garder lanonymat.

Le peu de cartes qui restent sont réservées aux riches

En cette période de rupture de stock de matériels, désormais, lenrôlement se monnaye dans les centres d’inscription.

Un blogueur qui voulait partir à l’étranger a versé vingt dollars et il a vite été enrôlé. Pourquoi cette exception ?

« Ça cest un cas spécial. Mais les autres personnes là dehors doivent attendre lorsquon nous aura ravitaillés en matériels, » répond laconiquement un agent de la Ceni.

La grande perdante cest la province

« Pourquoi cest seulement ici que les matériels denrôlement s’épuisent alors quailleurs ce nest pas le cas ? » sexclame, le député national Malis Malisawa Marie-Jules, lors dune interview à Butembo. Mais cette question est restée sans réponse.

Un des techniciens de la CENI, rencontré à Beni nous a affirmé que des machines utilisées sont codées pour enrôler des électeurs durant trois mois. Y aura-t-il des prolongation liées à ce temps perdu ? Le technicien se réserve et explique que la question relève plutôt de la compétence de sa hiérarchie.  

A quelques jours de la fin de la période denrôlement au Nord-Kivu, on n’a pas atteint les quatre millions d’électeurs attendus. Il est clair désormais que sil ny a pas de prolongation de lenrôlement des électeurs, plusieurs circonscriptions natteindront pas leurs quotas. Cela aurait pour conséquence, la diminution du nombre de sièges de députés dans les assemblées législatives. La province serait ainsi sous-représentée.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.