article comment count is: 0

Monsieur le député

En RDC, toutes les autorités à mandat électif ont largement dépassé les délais qui leur sont impartis par la Constitution. Les députés nationaux et provinciaux n’ont pas tenu leurs promesses de campagne. Dans son nouveau poème « Monsieur le député », le blogueur et poète Volonté Viteghe interpelle les élus.

Monsieur le député

Monsieur le député,

Je t’écris ce poème

En toute liberté,

En paix avec moi-même.

 

Tu ne veux pas partir

Alors que ton mandat est à terre

Tu as échoué à ramener le zéphyr

Dans ce pays de ton père,

 

Tu as promis de plaider

Pour que la paix revienne,

Pour qu’ils ne jouent plus aux dés

Et ne fassent des mises en scènes,

 

Tu as promis beaucoup :

Le succès, la vie rose ;

Aujourd’hui ton genou

Fléchit devant leur hypnose.

 

Tu ne vois plus que toi ;

Tu ne vois que les postes ;

Tu ne vois plus la loi :

J’attendrai tes ripostes.

 

Ils te jettent du grain

Et tu brises l’alliance

Plus dure que l’airain.

Pourquoi noies-tu ta conscience ?

 

Souviens-toi ! Ce pouvoir

Dont tu as la jouissance

S’échappe un jour et part

Tu verras notre sentence.

 

Monsieur le Député !

Vite, reprends haleine

Pour sans cesse lutter

Contre tes faux mécènes.

 

L’intérêt du pays

Passe avant tous les autres ;

Les héroïques prix

Sont pour les bons apôtres.

 

Redonne-nous de l’espoir!

l’Assemblée nationale

Vaut plus qu’un parloir,

Plus qu’une salle banale.

 

Votez de bonnes lois

C’est sa vitale essence

Restaurer les bons droits

C’est la raison de son existence.

 

Ces vers sont aux élus,

Ces députés qui dorment.

Payez les dettes  dues :

Le peuple n’est pas borgne.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion