article comment count is: 0

Quand une hypothétique beauté piège 2 400 000 Maliennes

La dépigmentation est en passe de devenir un des phénomènes le plus destructeur de l’identité africaine. 2 400 000 est le nombre approximatif des femmes maliennes qui utilisent les produits éclaircissants. Ce phénomène inquiétant démontre que la femme africaine perd son identité. Le beurre de karité étant utilisé depuis la nuit des temps rend le teint plus uniforme et brillant, qui doit être valorisé par les africains. Ce n’est ni de la civilisation ni de la modernité de détruire sa peau qui est le témoin de notre africanité.

 

Regardez la vidéeo sur kunafoni.com

*Cet article est publié dans le cadre du projet Naila (Nouveaux acteurs de l’information en ligne en Afrique). Il s’agit d’un projet de CFI comprenant 11 médias africains dont Habari RDC.

 

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.