article comment count is: 2

La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique

La RDC ne veut plus de l’aide belge pour les questions militaires. La coopération a été suspendue par les autorités congolaises pour des raisons politiques. 

Le ministre congolais de la Défense Crispin Atama Tabe s’est plaint à Jeune Afrique en ces termes : « Nous sommes patients, mais nous en arrivons à prendre des mesures. » Crispin Atama Tabe parle de « climat de méfiance » suite aux critiques du ministère belge des Affaires étrangères après la nomination du nouveau Premier ministre congolais Bruno Tshibala.

Le samedi 8 avril, dans un communiqué, le vice-Premier ministre belge et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, avait estimé que cette nomination « s’écarte de la lettre et de l’esprit de l’accord de la Saint-Sylvestre ».

En réponse, Kinshasa a suspendu sa coopération militaire avec la Belgique en place depuis 13 ans. Celle-ci consistait principalement en la formation de militaires congolais. Les militaires belges ont « notamment formé deux brigades d’intervention rapides », rapporte Jeune Afrique sur son site.

« Nous avons suffisamment de militaires formés, et nous allons poursuivre nous-mêmes la formation », a affirmé Crispin Atama Tabe à Jeune Afrique. La RDC maintient toutefois sa coopération militaire avec la France qui comprend l’équipement d’instituts de formation et de forces navales. Des équipements oui, mais pas de formateurs !

Enfin, Kinshasa coopère plus modestement avec les Etats-Unis dans la traque de l’Armée de résistance du seigneur (LRA), la rébellion ougandaise. Cependant, l’administration Trump s’est à plusieurs reprises interrogée sur l’opportunité de poursuivre cette traque.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Je demande si la RDC va aussi fabriquer ses propres chars,hélico et bombes car les belges,les francais . . .sont un ; ce comme un enfant après avoir grandis qui à ses parents de lui donner la facture de son aletement

  2. La mesure est à la hauteur de ce que mérite ce pays. Il faut changer la donne et ne plus demeurer dépendant de certaines dispositions.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.