article comment count is: 1

La RDC a tout pour devenir une grande puissance

En tant que deuxième pays le plus vaste et quatrième plus peuplé d’Afrique (80 millions d’habitants), et l’un des plus riches en ressources naturelles, la RDC a tout pour devenir une grande puissance. Malheureusement en pratique, le pays de Kabila a l’air d’un éléphant aux pieds d’argile.

En lisant le livre Le Congo, une histoire de l’écrivain belge David van Reybrouck, j’ai appris que les soldats congolais avaient joué un grand rôle dans la libération de l’Abyssinie (Ethiopie actuelle), contre l’Italie fasciste pendant la deuxième guerre mondiale. En 1941, la Force publique (c’est ainsi que s’appelait l’armée du Congo belge) débarque en Abyssinie à partir du Soudan, et libère les lieux comme Asosa, Gambela et surtout Saïo. De même que l’intervention des Américains et des Soviétiques a permis de vaincre Hitler, l’intervention congolaise en Abyssinie a permis de mettre fin à l’occupation italienne et facilité le retour de l’empereur Hailé Sélassié.

C’est vrai qu’à l’époque c’était le Congo belge, et c’était la décision de la Belgique en concertation avec les puissances alliées, de mobiliser les soldats de leurs colonies pour libérer les territoires dominés par l’Allemagne nazie et ses alliés. Oui, c’étaient des officiers belges qui commandaient, mais ce sont les soldats congolais qui se battaient. Il y a donc de quoi se réjouir : les Congolais ont été les pionniers des « solutions africaines aux problèmes africains ». Aujourd’hui, cette formule est reprise en chœur partout en Afrique. « Pour la première fois dans l’histoire, un pays africain était libéré par des soldats africains », écrit David van Reybrouck.  

La RDC aurait pu continuer à jouer ce rôle de leader et de faiseur de paix en Afrique même après l’indépendance. Au lieu de ça, elle s’est plutôt embourbée dans une succession de guerres civiles instrumentalisées par des puissances étrangères, des dictatures et des régimes corrompus qui l’ont réduite à la position d’« Etat failli » dans laquelle elle se trouve aujourd’hui.

Possible avec un leader visionnaire et ambitieux

En réalité, la position dans laquelle se trouve la RDC n’est pas une fatalité. Le pays regorge d’énormes ressources naturelles. Il suffit de trouver un leader qui ait l’ambition de rendre sa grandeur au Congo, et qui soit assez fort pour produire des résultats. Barack Obama a beau penser que l’Afrique a besoin d’institutions fortes et non pas d’hommes forts, la réalité est telle que dans un pays où les institutions ne sont pas encore fortes, la faiblesse d’un leader ne peut que mener à la faillite de l’Etat.

Le leader providentiel de la RDC devra d’abord assurer la sécurité sur tout son territoire. L’est de la RDC est gangrené depuis plus de vingt ans par des groupes rebelles soutenus ouvertement ou non par de minuscules pays voisins, ce qu’un grand pays ne devrait jamais permettre. Ensuite, un bon leader devra moderniser l’économie et instaurer une justice indépendante capable de protéger les citoyens et leurs biens, lutter contre la corruption et sécuriser les investissements nationaux et étrangers.

S’imposer comme un pays leader

Au lieu de continuer à importer les produits moins chers de la Chine, il devra promouvoir l’industrie locale et encourager les investissements étrangers, transformer ses énormes ressources naturelles en produits finis et imposer son pays comme l’un des principaux exportateurs de biens transformés dans le monde entier. Il devra également investir les recettes de cette modernisation dans l’éducation et la santé, afin que tous les citoyens bénéficient des richesses de leur pays.

Ce ne sera que de cette manière que la RDC pourra s’imposer comme l’un des pays les plus puissants de l’Afrique et du monde. Certes, ça paraît plus facile à dire qu’à faire, mais si on veut on peut. Si les pays comme Singapour, qui n’ont de ressources que l’intelligence de leurs dirigeants et de leur population, sont parmi les pays les plus riches du monde, la RDC, avec tous ses atouts, peut faire beaucoup mieux.

 


Vous pouvez lire aussi : La RDC se relèvera un jour, Congolais gardons espoir

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.