article comment count is: 0

Les relais communautaires : ces héros dans l’ombre de la lutte contre Ébola

Tous les matins, Joseph est debout dès six heures. C’est son travail qui lui exige ces horaires. Il est relai communautaire. Sur son avenue, il a la charge de visiter dix maisons des voisins pour les sensibiliser sur la maladie à virus Ébola et aussi s’assurer que des cas suspects sont signalés au plus tôt pour une meilleure prise en charge. Joseph fait partie de ces héros dans l’ombre mais qui sauvent des vies dans la lutte contre Ébola.

Voici comment il explique son travail quotidien : « Je dois me renseigner sur l’état sanitaire de mes voisins. S’il y a des visiteurs chez eux, je leur demande d’aller les faire enregistrer auprès des autorités locales et leur faire passer un examen médical dans la structure sanitaire la plus proche. S’il y a un malade, je leur demande de l’orienter à l’hôpital et je vois s’il n’a pas des signes d’Ébola pour alerter les équipes. Comme je suis voisin tout doit se faire dans l’entente et la confiance. »

Ils sont un pilier dans la lutte

Les relais communautaires ont ainsi pour rôle d’assurer la veille communautaire et de ratisser les derniers cas suspects d’Ébola dans la communauté pour aider à mettre fin à cette épidémie. Ils sont ainsi un pilier important de l’engagement communautaire qui consiste à rendre la communauté première actrice de la lutte contre cette maladie. Selon Rodrigue Barry, de la communication au sein de l’Organisation mondiale de la santé sur place, la réticence et la résistance de la communauté sont favorisées par le manque d’information fiables au sein même de la communauté.

Il explique qu’il a été constaté qu’un voisin proche était plus facilement cru, que n’importe quel scientifique venu de loin.

Des résultats encourageants

« Si les chiffres baissent aujourd’hui, c’est certainement grâce à l’engagement communautaire, reconnait Rodrigue Barry, à travers les leaders et relais communautaires qui sensibilisent leurs pairs. »

Parfois, une seule personne suffit pour changer l’avis d’une communauté.

 

Partagez-nous votre opinion