article comment count is: 7

Soraya Aziz : « Ces images n’arrêteront jamais ma lutte »

Les vidéos et images à caractère pornographique mettant en scène les personnalités publiques deviennent virales sur la toile en RDC. La dernière en date est celle qui vise à salir la réputation de la militante de Lucha, Soraya Aziz. La victime condamne fermement cet acte ignoble.

Face à cette photo qui envahit la toile congolaise, Soraya Aziz exprime son indignation et souhaite une condamnation de ses diffuseurs en justice. « Ces attaques ne sont pas dirigées juste contre ma personne, mais plutôt contre la lutte que moi et plusieurs autres incarnons », clame-t-elle.

Malgré son honneur bafoué, Soraya garde un moral de fer et déclare : « Je ne laisserai pas ces images arrêter ma lutte et je souhaite que tous ceux qui les voient condamnent la personne qui les a publiées plutôt que celle qui y figure et dont la vie privée est violée. »

La réaction des internautes

Des fake news aux vraies informations, d’autres scènes pornographiques du genre ont été publiées sur la place publique il y a quelques jours. Elles impliquaient respectivement un homme politique, un pasteur et une journaliste.

Concernant ce « revenge porn » contre Soraya Aziz, les objectifs de ses détracteurs ont échoué. Alors qu’ils s’attendaient à ce que les internautes se déchaînent sur la victime en l’accablant d’injures pour la décrédibiliser, ils se sont butés plutôt à une campagne de soutien sans précédant des twittos en faveur de cette militante de Lucha et fondatrice de Nyota-RDC.

Les messages de soutien et d’encouragement ne cessent de remplir la twittosphère. En premier lieu, on retiendra celui du compte Dunia Congo, site web d’actualité de la communauté musulmane à  laquelle appartient Soraya :

Un autre message de soutien provient  d’Iris Nzolantima, féministe et entrepreneuse sociale qui encadre et encourage les femmes à parler librement des menstrues.

De leur côté, les hommes politique ne demeurent pas en reste. Eux aussi apportent leur soutien à Soraya Aziz.

Et à eux tous, je m’associe et je crois que chacun de nous a droit à sa vie privée. Que l’on soit politicien, musicien ou militant, tous, nous avons droit à une vie intime que nous sommes censés mener selon nos convictions et dans le respect de la loi.

Au regard de l’usage abusif et mesquin que certains font des médias sociaux, le temps est peut-être venu pour le législateur de penser à une loi criminalisant le « revenge porn ». Pourquoi pas ! En attendant cette loi, restons prudents et loin de nos smartphones pendant nos moments intimes.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (7)

  1. les autres dans la lutte en tirerons leçon et tourneront 100X la tète avant de se confier a qui que ce soit.mais le cas j’aimerai que cette situation soit un réconfort a ta lutte parce que dit on oderent dum mentuant.
    Et aussi on pardonne a quelqu’un quand on sent supérieur a lui ,lui faire une lutte c’est se ramener a un niveau d’égal a égal avec lui donc pardonner et oublier pour poursuivre plus libre que jamais cette lutte engage et qui attire bien des mondes dans vos actions

    1. Le meilleur moyen de ne pas voir ces genre d’images sur internet c’est de ne jamais le tournée… Le reste on va t’apporter notre soutient bien sûr mais crois moi plus tu en parle et que tu inondes les réseaux avec des messages d’excuses qui frisent les menaces plus tu pousses les gens à cliquer sur tes images… Le mieux à faire c’est de rester calme et la tempête va passer… #je ne fais que du veo ?

  2. Je salue ta courageuse lutte et la soutien. Mais quen s’est-il vraiment passé parce que tu avais l’air confiant lors de la photographie ? Kama wa kufulama hajioneye haya, wakuchungulia ataijionea? Dis -nous la vérité.

  3. Le mystère reste entier quant à celui qui pris ces images. C’est elle même ou c’est à son insu que cela a été fait ? Si c’est elle même qui s’est fait photographier nue. Elle l’a fait pour quelle raison? Toutefois qu’elle soit forte moralement pour surmonter cette difficulté qu’est créée elle même parce que la lutte qu’elle mène ne peut pas se marier avec d’autres activités pouvant salir tout son parcours.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.