article comment count is: 0

Des taxis jaunes pour lutter contre les enlèvements

Tous les bus et voitures assurant le transport en commun à Kinshasa, disons presque tous, sont peints en jaune, couleur choisie par l’autorité urbaine. A notre avis, cette mesure a réduit considérablement le taux d’enlèvement et de criminalité dans la ville de Kinshasa. Vu les résultats positifs de cette mesure, pourquoi ne pas en faire une loi applicable sur l’ensemble du pays ?

Depuis juillet 2018, la police a procédé au contrôle des voitures taxis qui ne respectent pas les mesures prises par l’autorité provinciale, à savoir : un numéro d’identification de l’Hôtel de ville, un signal lumineux indiquant qu’il s’agit bien d’un taxi ainsi que la couleur jaune sur l’ensemble du véhicule. A cet effet, le président de l’association des chauffeurs du Congo, Jean Mutombo avait déclaré que les propriétaires des voitures taxis qui s’entêteraient allaient subir la rigueur de la loi, notamment la mise en fourrière de leurs véhicules, ainsi que le paiement d’une amende de 50 dollars.

La majorité des propriétaires de véhicules qui assurent le transport en commun s’est donc conformée à cette décision. J’ai tout de même rencontré quelques taxis à l’arrêt du quartier UPN, qui ne sont pas encore peints en jaune. Mais les gens étaient plutôt réticents pour monter à bord de tels taxis. Moi aussi.

Des embouteillages sexy

Outre cet aspect sécuritaire, on peut constater que Kinshasa est redevenu un peu plus belle à voir qu’il y une année. On vivait au rythme des couleurs rouillées des minibus surnommés « esprits de vie » qui assurent le transport en commun le moins cher à Kinshasa. Mais avec la couleur imposée par l’Hôtel de ville, on pourrait même être tenté d’appeler Kinshasa « la ville jaune ». Même les embouteillages deviennent plus sexy.

Cette mesure ne concerne pour le moment que la ville de Kinshasa afin de lutter notamment contre la criminalité qui s’y développait. Mais n’est-il pas temps de penser à l’étendre à d’autres villes ? Est-ce uniquement à Kinshasa que les criminels se font passer pour des taximen ? Je pense que non. Pour preuve, tout récemment, le maire de Lubumbashi a également ordonné que tous les véhicules qui assurent le transport en commun dans cette ville soient aussi peints en jaune. Pour que cette mesure devienne applicable dans toute la République, il faudrait peut-être penser à en faire une loi.

 

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.