article comment count is: 0

#ChoixNaNga : trop d’accouchements nuisent à la santé de la femme

Dans beaucoup de nos villages, il existe encore des femmes qui ignorent tout de la contraception et de l’espacement des naissances. Surtout ces villages où il n’y a ni école, ni présence d’ONG, ni télévision, etc.

Un jour, lors d’un voyage dans un village à l’intérieur de la province du Kasaï-Oriental, j’ai rencontré Matilde (nom d’emprunt) une jeune femme de 24 ans mais qui avait déjà mis au monde 5 enfants. Au moment où je lui parlais, elle portait un bébé dans les bras tout en étant encore enceinte. « Je me suis mariée à l’âge de 17 ans, j’ai eu mon premier enfant une année après. Malheureusement il est décédé. Je n’ai pas pu continuer avec les études car l’école était située très loin, à environ 10 km d’ici », m’a-t-elle confié.

Âgée de 24 mais paraissant comme une femme de 40 ans

La première chose : j’ai remarqué que cette jeune femme n’était pas en bonne santé. Elle avait l’air de quelqu’un qui n’a pas une bonne alimentation. Les conditions de vie dans le village sont tout ce qu’il y a de plus misérable.

Matilde n’a que 24 ans, mais paraît en avoir 40. Son mari est un creuseur de diamant artisanal. Il est tout le temps absent, parfois plusieurs mois. Et quand il revient à la maison, c’est pour lui laisser une grossesse et repartir. Toute la prise en charge des enfants est laissée à cette jeune femme. « Mon mari travaille dans les mines, mais je ne vois même pas ce qu’il gagne. Quand il revient à la maison, il n’amène rien. Du coup, je dois me débrouiller dans mon champ de manioc et c’est difficile de nouer les deux bouts avec les enfants », explique-t-elle.

Le planning familial pour une bonne santé de la femme

J’ai parlé de la contraception et de l’espacement des naissances à Matilde. Je lui ai dit qu’avec 5 enfants, une grossesse et la malnutrition, elle mettait sa vie en danger. Je lui ai conseillé d’arrêter carrément de mettre au monde en recourant à la contraception. Je lui ai indiqué des endroits où elle peut trouver des contraceptifs. 5 enfants pour une fille de son âge,  c’est trop. Dieu merci, elle a compris que c’est très important pour elle de protéger sa santé. Elle a promis d’en parler à son mari. J’espère qu’il va l’écouter.

Parfois, certaines femmes commettent des erreurs dans la vie, simplement parce qu’il n’y a eu personne pour leur donner des conseils. Nos villages croupissent encore sous le poids des traditions. Il faut une forte sensibilisation pour changer les choses. Le jour où je repasserai par ce village, je ferai tout pour chercher Matilde et savoir comment elle se porte.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion