article comment count is: 15

#UnivSansharcelement : victime de harcèlement, elle promet de se venger

Elle s’appelle Maguy, une étudiante belle avec ses cheveux crépus d’africaine. Elle a fêté son 24e anniversaire il y a quelques jours. À l’université, Maguy était en première licence en droit. Hélas, elle ne continuera plus, après une affaire de harcèlement sexuel dont elle était victime.

Son bourreau est un professeur dont je tais le nom. Bien que marié et père de trois enfants, le prof n’hésitait pas à solliciter régulièrement les faveurs sexuelles de son étudiante, Maguy. Il lui promettait qu’elle n’échouerait jamais à son cours. L’offre est tentante pour l’étudiante car il s’agit d’un cours d’option.

Maguy avoue avoir ouvert son cœur et aussi son ‘’corps’’ à cet enseignant sur base de cette ‘’convention’’ tacite. « Je savais que si je refusais, il allait me haïr et s’assurer que je n’aie que de mauvaises notes à son cours. », témoigne la victime.

Quand on donnant la main, le bourreau te demande le bras

Quelques temps après, les demandes de l’enseignants deviennent de plus en plus embarrassantes pour Maguy. Il ne se contentait plus de simplement coucher et d’être dans le cœur de Maguy, il lui demande par exemple de se filmer nue et de lui envoyer la vidéo. « Il me demandait cela chaque jour. Parfois, il me menaçait. C’est des choses auxquelles je n’étais pas habituée, mais je n’y pouvais rien », raconte Maguy.

Une vidéo exposant les parties génitales de cette étudiante. Est-ce un TP, une interro, ou un examen ? Et c’est quelle matière dans la faculté de droit ?  « Telle était la commande du prof », avoue la victime. Elle s’en défend : « Je n’avais pas le choix. J’ai enregistré ma propre nudité sous différentes positions, gestes et excitations sexuelles. L’enseignant s’en est beaucoup réjoui quand je lui ai transmis la vidéo par WhatsApp. »

Qui dit vidéo intime, dit souvent porn-revenge

Mais le malheur de Maguy ne s’arrêtait pas là, les choses se sont empirées quand la femme du prof est tombée sur cette vidéo. Elle connaissait bien Maguy. « Elle m’a accusée de vouloir lui voler son mari », explique l’étudiante. Déterminée à détruire la réputation de l’étudiante, la femme du prof a partagé la vidéo à toute l’université. C’était devenu le sujet de toutes les conversations sur le campus. « J’ai dû arrêter mes études sans le vouloir, et j’ai quitté la ville pour fuir le déshonneur de ma famille. Aujourd’hui, je ne demande qu’une chose : arrêtez le harcèlement sexuel dans nos universités », plaide l’étudiante en versant des larmes.

Malgré tout, Maguy jure de se venger contre son enseignant harceleur : « Il a ruiné ma vie et ma jeunesse. Qu’il sache que ce n’est pas fini. Je me vengerai. »

Nul ne sait quand et de quelle manière elle compte se venger. Les collègues lui ont conseillé de porter plainte à la police et non de se faire justice.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (15)

  1. C’est sont eux qui enferme les innocents dans des prison du pays, il suffit seulement de fait des rapports sexuels avec sa copine et s’il arrive le cas de la grossesse, même si tu acceptes d’épouser la dite, c’est ces fils de putes qui on fait le droit et qui l’enseigne te suis jusqu’à finir ta vie derrière les barreaux,
    Ce professeur doit aller en prison avec sa femme,

    1. C’est professeur eSt un pervers sa place c’est en prison et même sa femme. Comment une femme peut arriver à mettre la nudité d’une autre femme sur le réseaux sociaux ? Je conseillerai à toutes les autres filles de ne pas se photographié nué. Cette simple photos pouvait gâcher tous tes rêves. Je compatie avec Magy.

  2. C’est une histoire triste, on sait tous des réalités au seins de nos universités. Ça ne servira à rien de déposé une plainte contre car la justice de notre pays n’est pas indépendante. Le mieux à faire est de lui rendre la pareille. Celui qui tue par l’épée périra par ce dernier. C un fléau que eux même des grands hommes d’État en sont les auteurs.
    Que devrions nous faire?
    On doit se prendre en charge.

    Là je m’exprime en étant un juste et non comme un chrétien.
    Merci

  3. C’est de sa faute , qu’elle arrête d’accusé le prof.
    Il ya beaucoup de fille qui sont harcelé par leurs prof, mais elles n’y tombe pas.

    1. Dans cette histoire , la fille est fautive car de qu’elle aurait reçu les avances du prof et avoir de preuve à l’appui, elle devait les utiliser contre son prof et sauvegarder sa dignité car j m dis ces preuves la pousserai mm le prof à démissionner de son plein grès sans compter faire du mal à d’autre étudiante ….

  4. Je pense que la fille est aussi fautive d’une quelconque manière, échouer à un cours ne te ferait pas reprendre l’année bien qu’il soit le cours d’options. Il a toujours eu une 1ere fois pour chaque chose, donc si elle l’a fait une fois, c’était déjà l’ouverture pour le professeur de continuer à jouer avec elle.
    De toutes façon, s’agissant du professeur, il doit être puni de ce geste si répugnant

  5. Maguy tu devais avoir du courage pour lui dire non. Pour les points tu as abimé ta reputation mm tes études, prie seulement le segneireur

  6. C’est fort dommage de voir que des tels pratique continue toujours et les auteurs de ces actes s’en sortent souvent sans répondre de leurs actes…