article comment count is: 1

Yannos Majestikos, le performeur engagé

Avez-vous déjà entendu parler d’un artiste performeur ? Il s’agit de ces artistes qui utilisent leurs propres corps pour présenter leurs œuvres.  Dans ce billet, je vous présente l’un d’entre eux : Yannos Majestikos, de son vrai nom Yannick Makanka Tungaditu. Il est diplômé en architecture de l’Académie des beaux-arts de Kinshasa. C’est lui qui a créé le collectif « Sakana na art » en 2011. Un an plus tard, il commence ses performances dans la ville de Kinshasa.

Par ses œuvres, Yannos Majestikos interpelle notre société remplie de crimes et de guerres. Comment exécute-t-il ses performances ? Quelles sont ses sources d’inspiration ?

Yannos en train de s’enduire d’une substance symbolisant le sang.

« Mon pays, la RDC, est en crise depuis des décennies. Son territoire, ses villes et son peuple subissent les conséquences d’une situation politique, économique et écologique qui rendent notre quotidien particulièrement compliqué. Ma démarche est profondément ancrée dans ce contexte. Je m’inspire de l’histoire du pays, de ses politiques catastrophiques et de la désorganisation générale qui en découle », explique Yannos.  

Tout trempé de rouge couleur du sang, le performeur exécute une chorégraphie au marché central de Kinshasa.  

Pour exécuter ses œuvres, cet artiste s’inspire de son environnement et de l’espace public. Nous le voyons sillonner la ville de Kinshasa, habillé de métal et arborant la couleur rouge qui rappelle le sang. Yannos émerveille tous les passants. Il raconte : « De manière spontanée, je m’inspire des milieux mal entretenus, des exactions qui se commettent dans mon pays ; des tas d’immondices partout, des odeurs, des bruits, des véhicules, des armatures de panneaux publicitaires… Bref, je m’inspire de tout ça pour dénoncer les incohérences de cet environnement. »

Habillé de métal, Yannos attire l’attention du public au grand marché.

Yannos Majestikos choisit des lieux comme le grand marché de Kinshasa appelé « Zando », le Boulevard Lumumba, la Place de la Gare centrale ou encore les communes populaires de Kinshasa. Il compte plusieurs projets à son actif, entre autres « bain de sang », dans lequel il rend hommage aux victimes des guerres qu’a connues le pays. Cette dernière performance, il l’a réalisée au marché central de Kinshasa. Il aime se produire sur ce marché en raison de l’immense population qui le fréquente et que Yannos transforme facilement en spectateurs de ses performances. « C’est aussi ma façon de protester contre « l’assassinat de l’administratrice du marché central et de quelques agents de l’ordre lors d’une attaque attribuée aux Bundu dia Kongo », nous rappelle l’artiste.

Yannos au grand marché de Kinshasa se trempant dans un « bain de sang ».

Dans cette liste, il y a aussi « Kinshasa smiley », un projet que l’artiste réalise à sa manière dans le cadre de la journée internationale de la paix. Tout de blanc vêtu,  avec une antenne satellite,  Yannos circule sur le Boulevard du 30 juin, l’une des grandes avenues de Kinshasa. Il commémore cette journée en diffusant le sourire et la paix pour la RDC et le monde.

Yannos couché en plein Boulevard du 30 juin, lors de la journée de la paix.

Dans son escarcelle, un autre projet est en gestation. Celui-ci se rapporte à la « sape » et il vise à interpeller la jeunesse congolaise sur la crise d’identité liée aux problèmes d’environnement et d’habillement. Le costume utilisé à cet effet est réalisé avec des canettes que l’artiste ramasse dans les rues de Kinshasa et qui sont parmi les déchets les plus polluants de la ville.

Selon Yannick Makanka, « les gens commencent petit à petit à comprendre ce qu’est la performance ». Il est convaincu que dans un futur proche, le performeur d’art pourra vivre décemment de son art et jouir de la reconnaissance qui lui est due dans la société.

Yannos Majestikos espère aller plus loin dans son travail. Il aime interpeller, provoquer des réflexions et des étonnements sur notre société actuelle et sur notre histoire. Cela à sa manière.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.