À quand l’enrôlement des Congolais de la diaspora ?

La diaspora congolaise est-elle oubliée dans l’opération d’enrôlement des électeurs ? La question vaut son pesant d’or, car jusque-là, la Ceni n’en parle pas et n’y fait même pas allusion. Or, selon la loi électorale, le fichier électoral de 2016-2017 doit également inclure la diaspora congolaise.

Depuis 2006, les Congolais de la diaspora ont toujours été exclus du processus électoral en RDC. Pourtant, ils constituent une frange non négligeable de la population congolaise. Ils sont estimés à près de 7 millions d’âmes. Selon le magazine des Nations-Unies «Afrique renouveau», les Congolais de la diaspora rapatrient à eux seuls pas moins de 9 milliards de dollars au pays. Bref, ils contribuent largement au développement et à l’économie de la RDC. Les exclure de l’enrôlement des électeurs équivaut à leur refuser encore une fois le droit de participer aux élections dans leur propre pays.

La diaspora congolaise paie-t-elle son hostilité au régime de Kabila

De nombreux Congolais de la diaspora n’ont jamais caché leur hostilité vis-à-vis du pouvoir en place à Kinshasa. Ils estiment que c’est un pouvoir dictatorial qui persécute la population. Plusieurs fois, ils s’en sont pris aux membres et aux proches du régime De Kabila. De ce point de vue, il est facile de comprendre pourquoi le gouvernement ne manifeste aucun intérêt à voir la diaspora congolaise obtenir la carte d’électeur. Pourtant, la loi électorale prévoit un
fichier électoral incluant les Congolais vivant au pays et ceux de l’étranger.

L’enrôlement de la diaspora congolaise était censé débuter au même moment que celui organisé dans la capitale Kinshasa, mais jusqu’ici rien n’est fait pour nos frères et sœurs vivant à l’étranger. Ni la Ceni ni le gouvernement n’évoquent cette question. Pourtant, à ce jour, il ne reste que très peu de temps à la Ceni pour boucler l’opération d’enrôlement des électeurs. Le régime de Joseph Kabila va-t-il se passer de la diaspora congolaise parce qu’elle lui est souvent hostile ? L’avenir le dira.

Quoi qu’il arrive, la Ceni doit savoir qu’au regard de la loi, un fichier électoral dont sont exclus les Congolais de l’étranger, sera non seulement incomplet mais aussi illégal.

Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 réflexions sur “ À quand l’enrôlement des Congolais de la diaspora ? ”

  1. il ne peut pas d’apres notre constitution et il a vraiement mal gere le pays par un systeme de tuerit, dictatorial. donc ns ne voulons pas de lui.