article comment count is: 0

Attention les opposants : le dialogue est surveillé par le grand chef !

Malgré l’absence du président de la République au dialogue, quand même il le surveille de près pour comprendre son déroulement. Afin de s’assurer que ses intérêts politiques sont bien protégés.  

Il reçoit toutes les informations  à chaque instant, quand un événement se passe dans la salle. Depuis le début de ce dialogue politique,  le président Kabila  n’est pas inquiété. Il contrôle la situation bien sûr. Ses envoyés dans cette « messe politique » exécutent ses ordres à la lettre. A chaque fin des travaux de la journée, un émissaire lui donne un topo complet. Même des couloirs.

Edem Kodjo, le facilitateur de ce dialogue envoyé par l’Union africaine, avait annoncé que les consultations pouvaient déjà être reprises entre les parties prenantes, à travers les travaux dans les commissions thématiques. Afin de trouver une solution à la crise politique actuelle en RDC, à propos de l’organisation des élections.

Mais l’opposition a suspendu sa participation dans ce dialogue. Leur représentant Vital Kamerhe a été formel : « Nous ne reviendrons que si la majorité présidentielle accepte de commencer par l’élection présidentielle ».

Pour la majorité, c’est simplement une stratégie de négociation de la part de l’opposition. Pour eux, elle ne repousse pas la présidentielle ou aucune autre élection. L’organisation des élections en RDC, se fait selon la loi. Et la CENI est responsable de ce travail. Soyons sûrs que le grand chef gardera toujours un œil sur ce dialogue en cours jusqu’à la fin !

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.