article comment count is: 15

Belle, intelligente et friquée, elle préfère rester célibataire

Se marier ou enfanter, c’est le cadet de ses soucis. Pour Mamisa, travailler durement pour devenir une femme de renom passe avant toute chose. Belle et intelligente, elle mène une vie de bourgeoise. Mais la trentaine révolue, la jeune femme fait face aux préjugés qui la rendent triste.

Se suffire en dehors de toute union avec un homme, tel est le choix de Mamisa qui se veut émancipée et autonome. Elle ne veut pas recevoir d’ordres. S’épanouir et faire ce qui lui passe par la tête… Voilà son rêve depuis son enfance. Mais pour son entourage, son manque d’intérêt pour les hommes ne serait peut-être qu’une affaire de temps. L’atteinte de la maturité devrait changer son attitude. Pourtant, des années sont passées, et ses positions n’ont guère changé. Du coup, c’est sa famille qui, la première, a commencé à s’inquiéter. Trouble comportemental ? Possession démoniaque ? Pas de doute pour les moins superstitieux : la belle a coiffé sainte Catherine.

« Tu dois fonder une famille, pour te réclamer femme de valeur », lui répète-t-on souvent. Tantôt, on pense à l’église pour obtenir sa délivrance. Puisque, pour ses proches, rien n’explique que cette femme belle, intelligente et friquée ne puisse pas se marier. Si elle a pu résister jusqu’à trente ans, Mamisa doit faire quelque chose pour satisfaire ses frères et sœurs, qui ne jurent que par son mariage. Mais elle pose cette question : « Si un homme peut délibérément décider de ne pas se marier, pourquoi pas une  femme aussi ? » Le respect d’une femme, est-on convaincu au Congo, c’est dans le mariage.

En somme, la société congolaise, digère encore mal à ce jour qu’une femme décide de vivre seule et d’être maîtresse d’elle-même. On a honte de rester à la maison avec de grandes filles qui ne sont jamais mariées. Une femme qui ne se marie pas semble donner une mauvaise image de sa famille, de fille mal élevée… Ça fait peur. Vous y croyez, vous ? Que devrait faire Mamisa ?

 


Vous pouvez relire sur Habari RDC : #JournéeDesFemmes : respect des femmes au Congo, du progrès mais peut mieux faire

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (15)

  1. Mamisa doit se marié à quoi sert cette d’argent? Nous sommes des africains une femme a, de la valeur si elle au foyer

  2. Certes dans la culture congolaise doit se marier mais je ne partage pas trop c’est avis Elle a le droit de choisir si elle veut se marier ou pas

  3. Je suis personnellement stupéfait d’apprendre l’histoire de Mamisa, à qui j’adresse par ricochet mes encouragements. En effet, la vie est un choix. Tel peut préférer ambrasser Les études en médecine pour qu’au finish il devienne médecin, tel autre le droit pour être juriste, ainsi de suite jusqu’au coordonner. Chacun est tenu ai strict respect du choix de l’autre parce que les vraies motivations sont inhérentes à la nature même de chacun. D’où j’encourage Mamisa, et l’exhaurte

  4. Je suis éblouit en parcourant ce texte
    texte. En effet, la vie est faite des choix. Le plus important c’est assumer. Qui a dit que pour jouir pleinement de la vie, il faut nécessitent se marier ? De la même manière qu’on choisit de devenir avocat, médecin, expert comptable, ainsi de suite, de même on peut se choisir un mode de vie. Courage à elle si elle estime vivre seul pourrait lui procurer le bonheur au maximum. Simoine le Beauvard n’avait-t-elle pas dit que la maternité n’était pas son lot ? M’est ce pas qu’on parle d’elle même des siècle plutard ? Même sans enfant elle po

  5. L’indépendance est ce que l’on tous. Si elle veut profiter de sa vie, vivre ses rêves et que le mariage pourrait être une barrière, elle a le droit de choisir entre se marier et pas se marier.

  6. Ca depend de tout un chacun et de plusieurs facteurs! Vous dites qu’elle est friquée et cela resume tout en fait; Je me demande si elle avait pas d’argent elle aurait agit de la sorte ! En effet l’independance de la femme passe toujours par une autonomie financière!
    Et nous connaissons la situation des femmes dans nos pays!

  7. Je t’appui et je suis derrière toi,pour te valoriser tu n’as pas besoin d’un mari je t’encourage de persévérer dans cette voie