article comment count is: 0

Désormais plusieurs UDPS : UDPS Tshibala, UDPS Félix…

Les magouilles politiques ne finiront jamais dans ce pays. Imaginez un Bruno Tshibala longtemps exclu de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et qui se fait élire président d’on ne sait quelle UDPS, prétendant ainsi succéder à feu Etienne Tshisekedi à la tête de ce parti de l’opposition congolaise.

C’est cela le jeu politique en RDC : ce sont des dribbles, trahison, tacles par dernière, hors-jeu, tirage de maillot, penalty… Tout le monde sait que Bruno Tshibala, être élu président de l’UDPS, ce n’est qu’un coup du régime Kabila pour fragiliser ce parti avant les élections du 23 décembre 2018. Comme ça, plus l’opposition ira en ordre dispersé, mieux la majorité présidentielle s’en trouvera réconfortée. On aura ainsi plusieurs UDPS, plusieurs MSR, plusieurs UNAFEC… pour créer la confusion au sein des électeurs.

Pour ce qui est de Bruno Tshibala, nous savons que son UDPS n’est qu’une de multiples ailes du pouvoir de Joseph Kabila. C’est très bien quand ces choses arrivent en ce moment pour révéler les traîtres avant les élections. Je suis sûr que le peuple est mature et saura distinguer le vrai du faux. Seulement, je voudrais dire à Bruno Tshibala que s’il aime réellement l’UDPS, la priorité aurait dû être de rapatrier et d’enterrer dignement la dépouille de Tshisekedi qui moisit dans une morgue à Bruxelles, plutôt que de se précipiter à se faire élire président d’un parti dont il était déjà exclu. C’est une honte pour un homme de son genre, qui a passé 36 ans aux côtés du sphinx de Limete.   Beaucoup de militants ne le lui pardonneront pas.

Mieux vaut créer son propre parti

Le leadership ne se gagne pas par la tricherie, mais plutôt par des efforts personnels. Le Premier ministre, Bruno, devait suivre l’exemple de Vital Kamerhe qui était membre influent du PPRD (parti de Kabila) et qui, au lieu d’avoir un PPRD aile Kamerhe, a eu la sagesse de créer son propre parti l’UNC (Union pour  la nation congolaise). Diviser l’UDPS ne sera pas une solution pour Tshibala de se faire grand parmi  les politiques en RDC.

Une infime partie de militants de l’UDPS le suit en raison de son poste de Premier ministre. Reste à savoir, une fois délogé de la primature, ce que vaudra la présidence de Bruno Tshibala à la tête de l’UDPS. Beaucoup ont joué ce jeu et se sont fait décrédibiliser.

Pourquoi seuls les partis de l’opposition sont dédoublés ?

Il est clair qu’en RDC, seuls les partis politiques de l’opposition sont dédoublés. En dehors de l’UDPS, on compte entre autres l’ABACO, l’ARC, le MSR, le MLC, le PDC, l’UNAFEC, l’UNADEF… Pourquoi ce n’est pas le cas pour le PPRD, le parti du chef de l’État ? C’est une situation entretenue par le régime car chaque parti reçoit sa reconnaissance légale du ministère de l’Intérieur.

 


A relire:

Félix Tshisekedi : « C’est fini pour Kabila ! »

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.