Photo: Tiers. Un commerçant chinois dans une rue
article comment count is: 1

Colonisation du Congo : après les Belges, les Chinois

On connait le comportement du colon belge au 19e siècle et dans la première moitié du 20e siècle. Un homme blanc en short et bottes de cuir, avec une chicotte à la main. Il inspirait une telle crainte qu’en invoquant son nom les gens tremblaient et se mettaient en devoir de lui obéir. De nos jours, je constate qu’une autre colonisation est en marche en RDC : celle menée par des Chinois.

Les rapports entre la Chine et la RDC ne datent pas d’hier. On peut dire qu’ils ont commencé dès l’accession de notre pays à l’indépendance. « L’Empire du milieu » était de ceux qui dénonçaient la domination occidentale en Afrique avant et après les années 60. D’où l’intérêt pour les Africains de se rapprocher de cette puissance émergente d’Asie qui venait de se libérer de la domination japonaise.

Aujourd’hui les compatriotes du président Xi  Jinping se comportent chez nous en RDC comme des capitaines de navires négriers. La vidéo qui passe en boucle sur les réseaux sociaux où l’on voit un sieur chinois en colère poignardant un citoyen congolais, en pleine journée sur la place du marché à Kinshasa, est la preuve des nouveaux rapports qui lient notre pays à la Chine. C’est révoltant et c’est inadmissible. Peut-on imaginer un Congolais poignarder un Chinois à Pékin ? Mes compatriotes sont ainsi tués et maltraités en Inde, en Afrique du Sud et, plus grave, dans leur propre pays. Qu’en disent nos dirigeants ?

Venus en RDC comme des agneaux, les Chinois se transforment en loups

Contrairement aux Belges, les Chinois n’ont pas eu besoin d’user de la violence et de la barbarie pour s’imposer. Ils sont venus plutôt comme des sauveurs et des bâtisseurs. Des sauveurs d’une nation congolaise menacée de balkanisation. Des bâtisseurs d’infrastructures qui manquaient tant, comme le stade des Martyrs et le Palais du Peuple. Ils avaient ainsi réussi à gagner les cœurs de la population congolaise. Aujourd’hui, ils ont le culot de nous poignarder chez-nous.

Dans la vidéo dont le lien ci-après, une journaliste témoignait l’an passé entre autre de la toute puissance des Chinois dans notre pays : 

De nouveaux colons

Je suis de ceux qui pensent que les rapports Chine-Congo sont aujourd’hui ceux des colons sur des colonisés. Une situation d’autant plus pernicieuse qu’elle est le fait d’un consentement de la part des Congolais eux-mêmes. En raison d’un besoin urgent d’argent frais, nous sommes allés nous jeter à corps perdu entre les mains de ces Chinois qui se comportent aujourd’hui en RDC comme sur une terre conquise. Cette fois nous ne pouvons crier à une injustice du destin. Peut-on dire que les nouveaux maîtres chinois sont venus prendre possession de nos terres sans être invités ?

 


Vous pouvez lire aussi :

Inde, une destination dangereuse pour les Congolais ?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Le comble c’est qu’ils se sont mis à vendre même des beignets ! Un Congolais peut-il aller vendre en toute quiétude des beignets en Chine ? Le drame c’est que nous acceptons (ou qu’on nous fait accepter) tout. O pauvres Congolais, qu’on prend pour des vauriens… et qui acceptent d’être pris pour des vauriens !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.