article comment count is: 0

Sauver des bébés français, la nouvelle loi pour résider en France ?

Les sans-papiers congolais en France auraient dû le savoir depuis tout ce temps. Sauver la vie à au moins un enfant français peut être un moyen d’avoir des papiers. Le jeune Malien Gassama l’a fait. Non seulement on lui a donné des papiers et une médaille, mais le président Macron lui a aussi ajouté la nationalité française comme bonus. Fini pour lui le jeu de cache-cache avec la police.

En France, les papiers de séjour ne se donnent pas comme ça, parce que vous les demandez. Surtout si vous êtes Africains. Le cas du Malien Mamoudou Gassama a révélé qu’il y a des conditions non écrites. Il vous faut faire quelque chose de spectaculaire dans l’intérêt de la France, alors on vous donnera vos papiers. Par contre au Congo, avec ou sans papiers, les étrangers passent des jours paisibles. Eux, leurs enfants et les enfants des enfants de leurs enfants ! Mais à Paris c’est différent. Les papiers français, ça se mérite. Il vous faut poser un acte hyper héroïque au péril de votre vie, comme l’a fait le Malien. Voilà qu’on lui a donné la nationalité française sans qu’il l’ait demandée.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a salué la bravoure de son compatriote, oubliant que c’est une honte pour le Mali d’avoir des enfants qui vivotent en France et qui sont obligés de faire jusqu’à l’impossible pour être acceptés sur le sol français. Loin de moi l’idée de minimiser l’acte du vaillant Mamoudou Gassama. C’est un grand Africain que je respecte et qui a inscrit son nom en lettres d’or dans les annales du continent. Il ne l’a pas fait pour avoir des papiers ni pour devenir Français. Mais qui sait si le jour où il fera une gaffe, on ne lui retirera pas la nationalité française qu’on lui a donnée ! Il existe toujours ce projet de loi sur la déchéance de nationalité en France.

Je suis Congolais, montrez-moi un Français à sauver s’il vous plaît !

Selon l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), la République démocratique du Congo est le pays qui compte beaucoup de demandeurs d’asile en France. La diaspora congolaise elle-même est estimée à environ 7 millions d’âmes dans le monde dont un grand nombre est sans papiers. Si les Français pouvaient accepter de se mettre désormais en danger – même volontairement – pour nous permettre de les sauver ! Déjà trois soldats américains ont été décorés en août 2015 à Paris pour avoir empêché un attentat à bord d’un train entre Amsterdam et Paris.

Je pense que les Congolais sans-papiers en France ne devraient pas négliger de rechercher d’éventuels enfants français à sauver. Peut être que ça leur faciliterait la vie dans l’Hexagone. Le couple Macron a trois enfants, peut-être les surveiller et espérer que l’un d’eux fasse un faux pas et soit sur le point de tomber. L’aider à se relever pourrait vous valoir des papiers !

Imaginez si vous parvenez à sauver l’enfant de Marine Le Pen ou d’Edouard Philippe ! Représentez-vous si un Congolais avait à mains nues stoppé le camion-bélier lors de l’attentat de Nice… Non, si la France doit nous pousser à mourir pour avoir une carte de résident, mieux vaut rester sans papiers.

 


Vous pouvez lire aussi : Phénomène « combattants » : les musiciens paient le prix du désordre politique

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.