article comment count is: 1

Darasa, l’application mobile qui veut révolutionner le système éducatif congolais

Inventée par des jeunes de Bukavu, l’application Darasa (classe en français) veut être une solution miracle dans l’éducation en RDC. Elle permet à la fois de lier les parents d’élèves aux enseignants, et ces derniers aux chefs d’établissements. L’application permet aussi de faire le suivi de l’éducation de l’élève : ses notes, sa conduite, etc. Le paiement des frais scolaires aussi pourra y être effectué. Et tout cela sur votre téléphone portable !

Au Congo, on vit au jour le jour.  Beaucoup de parents doivent travailler tous les jours pour combler les dépenses quotidiennes. En même temps, ils doivent aussi se soucier de l’évolution scolaire des enfants. Du coup, perdre quelques heures de la journée à l’école est un manque à gagner dans les prévisions journalières. Avec l’application mobile Darasa, on n’a plus besoin de chercher à voir physiquement tel ou tel enseignant, encore moins à faire de longues files à la banque pour verser les frais scolaire de son enfant. Fini l’époque où des élèves, jouant aux petits malins suite à leur mauvais comportement à l’école, cachaient les convocations adressées à leurs parents. Darasa est une création des jeunes du Sud-Kivu et plus de 40 écoles l’utilisent déjà.

Comment ça marche ? Grâce à des SMS préétablis, les parents peuvent suivre tous les faits et gestes de leurs enfants à l’école, et de manière régulière. Pour David Byamungu, l’un des concepteurs du projet, « il suffit de sélectionner les noms des élèves concernés et de choisir l’un des motifs proposés par l’application. Si on choisit, par exemple, le motif ‘’retard’’, un texte est proposé par l’application. Dès qu’on clique sur ‘’envoyer’’, un SMS est envoyé aux parents de tous ses élèves pour leur dire que leurs enfants sont arrivés en retard ». C’est également le cas pour les absences, la convocation des parents, etc. Et cela se fait sans avoir besoin d’une connexion internet !

Un remède contre la fraude

Au-delà du suivi des élèves, Darasa permet à l’école de procéder au recouvrement des frais scolaires et offre aux parents la possibilité de demander une  dérogation sans avoir besoin de se déplacer. L’application permet aussi de faire le suivi des enseignants, facilitant ainsi la gestion du personnel scolaire. « L’enseignant peut, par exemple, recevoir un SMS l’invitant à passer à la caisse pour retirer son salaire ou lui annonçant une mesure disciplinaire prise à  son encontre », explique David.

Darasa met également en contact plusieurs écoles et permet à celles-ci de mettre fin à la fraude dans le milieu scolaire, créant une sorte de palmarès numérique. L’application est donc destinée à tous les partenaires de l’éducation qui peuvent désormais accéder facilement à des tas de données. Pour David, il suffit de suivre le lien que Darasa propose pour que le ministère de l’Enseignement accède à la liste des élèves d’une école, par exemple.

Créée dans le but d’améliorer la gestion des écoles, Darasa dispose d’un système permettant d’évaluer l’évolution du comportement de l’élève grâce aux études statistiques que l’application mène. Il est possible, lors d’une délibération,  d’évaluer l’évolution des retards au sein de l’établissement. Si les retardataires atteignent dix pourcents du nombre d’élèves inscrits, le graphique présente une courbe rouge afin d’alerter les autorités scolaires sur le danger. Ainsi, les autorités s’imprègnent facilement de la progression ou la régression de certains comportements au sein de l’institution, ce qui leur permet de prendre des mesures appropriées, en économisant les frais relatifs aux études préalables.

Des applications au-delà de l’école

Bien qu’ils rencontrent plusieurs obstacles, notamment liés au financement de leur projet, ces jeunes inventeurs ne comptent pas s’arrêter là. Ils ambitionnent de créer un système de paiement électronique qui sera associé à l’application et permettra aux parents de payer via le Mobile banking et aux enseignants de recevoir leurs salaires par la même voie. Ils comptent également créer des tablettes avec la marque Darasa et proposer des programmes en rapport avec la lutte contre le harcèlement en milieu scolaire, l’enrôlement des enfants dans les groupes armés, les mariages précoces, la prostitution des mineurs, etc.

Actuellement utilisé par quarante écoles dans la ville d’Uvira et une école à Bukavu, Darasa compte déjà plus de douze mille parents enregistrés. L’application fait le bonheur de tous ceux qui s’en servent, comme on peut l’entendre dans les témoignages recueillis. « Avec Darasa, il y a des innovations sur le plan disciplinaire, pédagogique et sur la perception des frais. On n’a plus besoin d’acheter des cahiers de communication », témoigne le directeur d’une école primaire dans la ville d’Uvira.

 

 


Vous pouvez relire sur Habari RDC : RDC : après l’université c’est l’école du chômage

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.