article comment count is: 0

Nos différences de visions ne devraient pas nous mener à la division

Des phrases interpellatrices comme celle reprise ci-dessus, il y en a eu plusieurs lors du « gala de la paix » organisé par la communauté des bloggeurs Habari RDC à Kinshasa dans le cadre de la campagne #TogetherWeSpeak, vendredi 18 novembre. L’objectif de cet événement a été de promouvoir la tolérance pour une cohabitation pacifique entre Congolais en cette période électorale.

Alex Dende, acteur de changement et candidat aux élections provinciales tient une affiche indiquant que nous avons des partis politiques différents mais que nous sommes un même peuple.

Une période tendue selon l’opinion nationale mais aussi internationale. C’est au vu de nombreuses tensions déjà enregistrées et qui le seront peut-être davantage pendant la campagne électorale, entre partisans de partis politiques ou entre candidats aux différents scrutins.

Do Nsoseme, Micromega et Evi Bandefu, à travers un slam, parlent de la tolérance sur nos différences. Avant de laisser la scène à la troupe théâtrale.

« Tu  parles, je t’écoute » ; « jeune l’avenir est entre tes mains et si nous tombons dans le déclin, c’est toi qu’on pointera du doigt » ; « je retire ma signature, je ne veux pas être martyr de la dictature »… Autant de pensées pour inviter les Congolais, les jeunes en particulier, à continuer de vivre en harmonie.

Devant une assistance constituée de près de cent jeunes parmi lesquels quelques représentants de partis politiques qui ont bravé la pluie et qui ont relégué au second plan le derby de foot RDC-Congo-Brazza prévu ce jour-là. Slameurs et comédiens ont puisé dans leur imaginaire pour transmettre jusque dans les moindres détails, l’importance de la tolérance en période électorale.

Une scène de Sunday Comedy montrant différents candidats aux élections en train d’en venir aux mains à cause de leurs divergences d’opinion.

Deux heures de spectacle au total pendant lesquelles le public se retrouve suspendu aux lèvres de Do Nsoseme, Evy Bandefu ou encore Jean-Bénoit Bokoli dit « Micromega », avant de plonger sans transition dans l’univers imaginaire de Sunday Comedy avec sa comédie musicale « Congohésion ».

« Congohesion » ou la cohésion des Congolais

L’assistance découvre alors quatre candidats aux programmes contradictoires ; chacun promettant monts et merveilles avec une dose de propagande sans commune mesure. Entre un candidat évangéliste qui monnaie malicieusement l’entrée au paradis ou un candidat « Ujana » qui promet d’amener ses électeurs au septième ciel une fois élu et deux autres candidats défendant chacun de rendre nationales les valeurs de leur « base » dont la délinquance Kuluna et la gabegie ; il y a vraiment de quoi en venir aux mains ou s’entretuer carrément.

Sunday Comedy, vue de la propagande d’une candidate mais Ujana qui promet d’envoyer au septième ciel tout celui qui voterait pour lui.

Bien entendu, il n’en sera pas le cas, tous les candidats ayant compris qu’à la fin, chacun peu importe ses convictions ou ses orientations, constitue en soi un maillon de la chaine ou une fleur dans un jardin dont la beauté et l’équilibre ne tiennent qu’à  la diversité et à l’acceptation mutuelle.

Sunday Comedy, les différents candidats aux opinions diamétralement opposées finissent par s’entendre et danser d’un même pas, malgré leurs différences.

Pour le public, il s’est donc agi d’un moment de détente et surtout de réflexion et d’auto-remise en question sur le comportement à adopter pendant cette période. Ainsi chacun en est sorti avec la ferme résolution d’être avant tout apôtre de la tolérance pour en faire un large écho dans la société.  

Et toi qu’attends-tu pour parler et vivre la tolérance en cette période électorale ?

Blogueurs, slammeurs artistes prennent une photo d’ensemble à la fin de l’activité.

 

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.