Bureau de vote, urne qui servait à la collecte des bulletins électroniques de vote lors des élections de décembre 2018, Kinshasa, @HabariRDC
article comment count is: 2

À quand les élections des maires et des bourgmestres ?

Quand je vois le buzz que font les élections municipales ou communales sous d’autres cieux, je me dis qu’au Congo on n’a pas bien compris la démocratie selon Abraham Lincoln : pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple. On s’est arrêté aux élections présidentielle et législatives. Le cycle s’est ainsi arrêté et personne ou presque ne s’en offusque.

Il faut que les élections municipales et communales se tiennent, pour que les autorités élues soient plus proches du peuple.

Les élections locales encouragent la redevabilité des élus

J’ai peur que les bourgmestres et les maires ignorent leur rôle. Il n’y a qu’à voir des taxes illégales qu’ils imposent au peuple. Il n’y a qu’à voir combien nos villes sont dans un état d’insalubrité indescriptible. Regardez la ville de Bukavu où le manque d’urbanisme tue littéralement des concitoyens. Regarde toujours à Goma où un maire s’est permis de mettre en place une taxe pour payer le passage sur des « ponts », alors que dans cette ville aucun pont n’existe. Heureusement que le gouverneur a dû abroger cette décision illicite.

Ils font tout ceci parce qu’ils ne sont pas élus par le peuple. Ils le font parce qu’ils savent qu’ils sont nommés, et leur redevabilité est tournée vers Kinshasa plutôt que vers le peuple qui est le souverain premier.

Pourquoi ne mettrions-nous pas la même énergie que nous avions lors des élections de décembre 2018 pour demander les élections locales ?

On a voulu s’entretuer pour la tenue des élections présidentielle, législatives et provinciales. Mais pour les élections municipales et locales ajournées, alors qu’initialement prévues le 22 septembre 2019 selon le calendrier de la Céni, c’est le silence radio. A part une pétition lancée par la Cenco et l’ECC pour revendiquer la tenue de ces élections, plus personne n’en parle. Pourtant, ces élections sont d’une importance capitale pour la viabilité de notre démocratie.

Les élections locales pour une administration de proximité

Avec la décentralisation du pouvoir qu’apporteront ces élections locales, il y aura efficacité de l’administration grâce à une meilleure connaissance du terrain par les pouvoirs locaux. Cela réduira également la lenteur dans la fourniture des services publics en déchargeant le pouvoir central d’un grand nombre d’affaires qui l’encombre. Désormais, on ne devra plus attendre tout du haut sommet.

Il n’y a pas d’élections plus importantes que d’autres. Tout est élection. Le processus électoral n’est pas encore achevé. À la maternité, tant que tout le corps de l’enfant n’est pas dehors, l’accouchement n’est pas fini. Les élections sont un droit. Ces élections locales sont la clef de voûte du développement de la RDC car elles permettent à la population de participer effectivement à la gestion de la chose publique.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Oui ce vrais, les ééctions locales sont trés importantes pour le développement du pays mais attandons un peu ,voyons ceux là en 2020

  2. Oui ce vrais, les ééctions locales sont trés importantes pour le développement du pays mais attandons un peu ,voyons ceux là en 2020