article comment count is: 3

Elections présidentielles : six raisons de croire en Martin Fayulu

11 novembre 2018, la date est désormais connue comme celle où l’opposition a osé s’unir autour d’un candidat commun en vue d’une alternance du pouvoir au Congo.  Même si l’unité n’a pas duré puisque deux leaders ont retiré leurs signatures 24 heures après, poussés par leurs bases, ont-ils expliqué. Quant à moi je crois que Fayulu est un bon choix, et je vous en donne les raisons en me basant sur l’accord de l’opposition à Genève.

1. Il vient de l’Ouest, pour l’alternance régionale

Aux dernières élections, Fayulu a été le seul élu de son parti (Ecidé) à travers le pays. On parlerait d’une certaine impopularité. Mais il n’est pas un leader quelconque. Face à l’électorat de l’est du pays d’où provient le candidat du pouvoir Shadary, et face à l’électorat du centre chez son allié de naguère, Tshisekedi, Fayulu est l’homme de l’équilibre géopolitique. Il vient de l’Ouest. Ce n’est pas promouvoir le régionalisme, mais c’est de la géopolitique congolaise. Depuis la chute de Mobutu, le pouvoir est passé longtemps à l’est du pays sous les Kabila.

2. Fayulu est sans ennuis judiciaires connus

Contrairement à ceux qui plaident en faveur de Félix Tshisekedi ou qui auraient souhaité Jean-Pierre Bemba en course, Martin Fayulu est un intellectuel reconnu, sans diplôme douteux ni d’école contestée. Aucun procès ne pèse contre lui, aucune poursuite non plus. Fayulu n’a jamais fait la guerre, il a les mains propres.

3. Il ne manque à aucune marche pacifique  

Faut-il aussi rappeler qu’il n’a jamais été indexé parmi les violeurs des droits de l’Homme. D’ailleurs, il est souvent aux côtés des mouvements sociaux comme une voix de soutien.

4. Fils de personne

De l’autre côté, l’expérience de Martin Fayulu en politique congolaise est avérée, très loin de ceux qui ont passé leur histoire entre neige et canicule en Occident. Il a milité pour se faire un nom dans la politique, lui n’étant « fils de personne », contrairement à ceux qui jouissent de l’histoire familiale pour se construire un avenir.

5. Fayulu un businessman attractif

Economiquement, Fayulu est un businessman connu pour son passé dans le pétrole. Ses liens avec des multinationales américaines et occidentales pourraient particulièrement attirer des sympathies extérieures. Au même moment, aucun pays voisin n’a rien à lui reprocher, contrairement aux anciens rebelles (passés parfois au pouvoir).

6. Pas de nationalité étrangère

Si la plupart des opposants congolais auraient une double nationalité, ce qui est une violation de la Constitution, Martin Fayulu n’a pas encore été ainsi fiché.

Cependant, les qualités qu’engrange Martin Fayulu ne suffiront pas. Certes, elles feraient de lui le bon guerrier contre le candidat de la majorité, mais là encore il fait face à ses propres collaborateurs. Difficile d’expliquer que de ceux qui l’ont choisi naissent aussi ceux qui le contestent. Entre temps, le 23 décembre 2018, le jour de la grand-messe, approche.

 

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Je crois que FAYULU soit l’homme de la situation.
    Nous attendions les conclusions de Génève, après multiples promesses de l’opposition pour un candidat commun.
    Hélas, nous l’avons, n’en déplaise aux détracteurs.
    Notre lutte c’est de changer le régime Kabiliste.
    Tous donc derrière Fayulu.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.