article comment count is: 5

Être nappy à Kinshasa, plus qu’une question de mode, un retour à nos origines

Adieu les défrisants ! Vive la révolution capillaire ! Aujourd’hui, un certain nombre de filles dans la capitale ont désormais les cheveux crépus et elles portent leurs coupes afro avec fierté. Alors simple mode ou retour à l’authenticité ?

« Les nappy sont à la mode ! », m’a avoué une fille de mon quartier en palpant avec admiration mon look afro. Elle a raison, les nappy sont à la mode mais au-delà de ça, ce style renferme un message plus profond. Un engagement au retour à nos racines africaines. Nos vraies origines.

Mais d’abord, c’est quoi un nappy ?

Le mouvement nappy est la dénomination du “natural hair movement” né aux États-Unis dans les années 2000. Ce mouvement désigne des femmes noires souhaitant conserver leurs cheveux crépus; Quant au mot « nappy » lui-même, il signifie tout simplement « crépu » en anglais. Il est donc considéré dans nos pays francophones comme un rétroacronyme formé de « natural » et de “happy”.

Pourquoi être NAPPY

Derrière cette mode il y a le retour à l’authenticité. En décidant de garder leurs cheveux crépus, les femmes noires décident qu’être belle ne nécessite pas d’avoir les cheveux lisses comme les européennes. C’est d’ailleurs dans cet ordre que s’est inscrit la revendication des jeunes filles noires d’un lycée privé de Johannesburg après que les autorités de leur école aient interdits le port des cheveux naturels. Elles voulaient venir au lycée avec leurs cheveux naturels. J’ai admiré leur cran. De vraies battantes ! Loin d’être un acte des mépris envers celles qui ont les cheveux lisses, leur protestation a été une façon de dire que chacun a le droit d’être différent et d’avoir ses propres standards de conviction.

Les nappy kinoises

Kinshasa n’est pas en reste. Jamais to rata ! (On ne reste pas en arrière, nous les Kinoises). Les nappy kinoises organisent des rencontres pour parler de leur crinière. Le 15 octobre 2016, elles se sont vues au Pullman Hôtel. Celles de Kinshasa partagent leurs expériences, leurs routines capillaires et leurs parcours  « révolutionnaires ». Les critiques fusent de partout. Les autorités académiques, certains hommes et quelques femmes trouvent que les cheveux naturels sont sales. C’est une aberration de penser cela quand on doit en être fier. Malgré ces critiques, beaucoup des filles font, comme moi, leur retour au naturel soit parce que c’est la mode soit par souci d’authenticité.

Charlotte, une Kinoise qui a fait son retour au naturel depuis 2015 : « Ce geste m’a permis d’avoir plus confiance en moi ». Depuis, c’est le love fou avec sa chevelure… Ses origines ! Récemment, elle a créé une page Facebook – NAPPY CARE – où elle partage des astuces pour prendre soins des cheveux avec des produits naturels. Elle y prône aussi l’importance du retour à l’authenticité. Moi je vous laisse en compagnie de la chanson « Don’t touch my hair » de Solange Knowles qui est aussi nappy. Et je vais hydrater et nourrir ma belle chevelure afro qui me fait rêver à mes racines de femme noire, de femme africaine.

 

 

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (5)

  1. Voir qu’à l’heure actuelle il y a de ces Femmes qui sont fières de leurs cheveux « nappy »(crépus), sans toutefois mépriser ceux des européennes est quelque chose de formidable. Bravo à vous !

  2. Les raisons sont bonnes .

    Allons plus loin.
    Je « défrise  »
    3mois après,je suis incapable de les gérer.

    Merci à celle qui ont réfuser de croire que celle les cheveux lisses sont appréciable.

    Je suis belle avec mes cheveux naturelle,
    Je suis créative
    Eeeh voilà.

    Ma mère m’a dit:

    « Oyekoli makambu ya ba suki crepus boye wapi?zongela ko défriser.

    Heee mbadi!n’abo

  3. je suis parmi les hommes de race noire,qui parmi les premiers ont compris que la race noire,race fondamentale crée par Dieu étaient la plus belle dans son naturelle;c’est pourquoi elle si détestée,haïe par d’autre couleur de peau dérivée de cette couleur noire.malheuresement, la politique d’allienation des blancs a si bien réussie que beaucoup de nos sœurs ont fini par croire qu’elles étaient une malédiction du monde;moche à souhait,et que pour paraître un tant soit peu féminine et belle il leur fallait ressembler à la femme blanche qui d’après nos soeur s est la perfection faite femme.nous n’en voulons pour preuve,d’en voir beaucoup,et je même énormément sur les réseaux sociaux avec des crinière qui n’existe même pas chez les blanches;se déclarer BELLE NOIRE ET FIERRE,ne sachant même pas en ce moment même non seulement elle font une publicité gratuite de la bé de la femme blanche,mais qu’en même temps elle s’insulte elle même d’être moche;c’est pourquoi elle doivent essayer de ressembler à l’autre.

  4. hello très belle article mais je ne suis pas d’accord avec le fait que le nappy veut dire crépu. non pas du tout d’accord. car tous les africains n’ont pas de cheveux crépus. je vous prie donc de revoir la vraie signification de Nappy et du crépu. ne confondons pas les choses.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.