Les francs congolais sur la table d'un agent de change à kinshasa, @Habari RDC
article comment count is: 3

Kinshasa, les billets du franc congolais échangés en contre-valeur

Si vous avez un billet de 100 FC ou 200 FC ayant quelques égratinures, il vous sera changé moins que le prix normal, alors qu’il s’agit de notre monnaie. Si vous résidez à Kinshasa, certainement que vous avez déjà vu ou fait face à cette situation.

Dans les rues de Kinshasa, vous avez sûrement déjà entendu une voix criant au mégaphone : « Simba nga bien, bomba nga bien, mbongo ebeba, epasuka…  tozo changer. » Ceci pour dire : « Si vous avez des billets de francs congolais déchirés ou abîmés, nous pouvons vous les échanger contre des billets neufs. »

J’ai assisté à une scène du genre sur mon chemin, un matin. Une femme présente son billet de 10.000 FC qui n’avait qu’un petit trou au milieu. Monsieur le changeur lui dit qu’un tel billet ne peut être changé que contre 5000 FC. Ce qui vous oblige à accepter une perte de 50%. Vous n’avez pas le choix car en circulation, un billet de100.000 FC troué, on n’accèpte pas. Ainsi, à cause du petit trou ou d’une légère déchirure, le changeur fixe le prix à sa guise. Voilà comment la monnaie d’un même pays se vend ou s’achète contre elle-même ! Et que fait la Banque centrale du Congo ?

Mieux vaut aller à Banque centrale

La Banque centrale du Congo, à travers sa direction de la trésorerie, dispose d’un service qui échange les billets en mauvais état contre des billets neufs. Elle procède par prélèvement du numéro du billet pour faire un nouveau billet avec le même numéro, puis incinérer les billets en mauvais état. Cela se fait sans aucune contre-valeur, sans aucune condition non plus. Les Kinois en font eux-mêmes un commerce qu’ils appellent shida ou cop pour subvenir à leurs besoins.

Bibiche Mbuyi, vendeuse de pain au marché Gambela explique ses difficultés avec la monnaie : « Nous qui vendons les pains, on nous complique beaucoup la tâche lorsque nous allons à la boulangerie acheter les pains en gros. Les billets déchirés même un tout petit peu ne sont pas acceptés. » Pour sa part, Henock Ndundu, vendeur dans une boutique de la commune de Lingwala, estime que c’est de la mafia. « Ils vont à la Banque prendre des billets neufs pour les changer selon leur bon vouloir », déplore Henock.

La monnaie a une grande valeur pour un pays

Pendant cette période d’inflation et de dépréciation de notre monnaie sur le marché de change, les actes inciviques nous appauvrissent davantage. La monnaie est le thermomètre de l’économie d’un pays, mais aussi le symbole de l’unité d’un État. Protégeons notre franc congolais pour élever l’étendard économique de notre pays.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. J’ai aussi vécu ce genre d’expériences à Kinshasa où il s’agissait d’obtenir de la petite monnaie : pour un billet de 5000 fcs, on te donne des billets pour une valeur de 4.500 Cdf.