article comment count is: 0

Kasaï-Oriental : Jean Maweja va-t-il tomber cette fois-ci ?

Sitôt la session de mars ouverte à l’Assemblée provinciale du Kasaï-Oriental, une motion de défiance est à nouveau lancée contre le gouverneur Jean Maweja. Ce dernier est appelé à se défendre ce jeudi en plénière de l’Assemblée provinciale.

Ce sont cinq députés provinciaux qui ont déposé la motion mardi 30 mars. Ils accusent Jean Maweja d’incompétence, détournements des deniers publics, non exécution du budget de la province, manque de leadership, etc. Au vu de la détermination des députés, le gouverneur du Kasaï-Oriental risque de perdre son poste.

Mercredi 31 mars, selon la radio locale RTF, la police a dispersé à Mbujimayi une manifestation spontanée des jeunes qui exigeaient la démission de Jean Maweja. Pour ces jeunes, le gouverneur manque d’initiatives pour faire décoller la province.

Ce n’est pas la première fois que Maweja est visé

Il faut rappeler que cette motion n’est pas nouvelle. Elle était déjà évoquée au cours de la session ordinaire de septembre 2020 à l’Assemblée provinciale, mais n’avait pu être traitée en raison de nombreux obstacles, entre autres les intimidations dont les députés étaient victimes. A l’époque, ils étaient empêchés d’accéder à leur salle de plénières assiégée par des policiers sur ordre du gouvernement provincial.

Un autre blocage c’est surtout le fait que Jean Maweja jouissait d’un réel soutien des responsables de son parti, l’UDPS à Kinshasa. Ce soutien s’est-il écroulé aujourd’hui ? Le gouverneur du Kasaï-Oriental est-il désormais sur un siège éjectable ? On le saura peut-être au cours de la plénière prévue ce jeudi pour examiner la motion de défiance.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion