article comment count is: 1

Postuler à la Céni mais opposé à la machine à voter

Lors du recrutement des agents électoraux à la Céni, j’ai été fort étonné de voir des personnes qui refusent catégoriquement la machine à voter, mais qui postulent pour être engagées comme agents temporaires de la Céni. C’est illogique, car travailler à la Céni signifie non seulement accepter toute la politique de l’institution, mais aussi accepter la machine à voter.

Ils sont nombreux à Mbujimayi ces jeunes qui ont postulé et attendent d’être engagés par le secrétariat exécutif provincial de la Commission électorale nationale indépendante. Cependant, ils sont opposés à la machine à voter mais se résignent faute d’emplois. Voilà à quel point la misère et la pauvreté peuvent anéantir même les convictions.

Mariano (pseudo) est l’un des jeunes qui ont postulé. Pour lui, l’emploi d’abord, les convictions politiques après, et il s’en explique: « Je suis contre la machine à voter. C’est réellement un instrument de fraude, mais je n’ai pas le choix. Si je suis engagé par la Céni, mon petit salaire me permettra de résoudre certains problèmes dans ma vie. J’ai tellement de besoins qui nécessitent cet argent ! »

Le pouvoir de l’argent

Vraiment, on aura tout vu en RDC. Ces changements instantanés de position. Hier contre, aujourd’hui pour. Et l’adage est le même : « Ventre affamé n’a point d’oreilles ! » Le Congolais peut vendre même son âme, pourvu qu’il ait l’argent. Mais attention, ce genre de personnes, une fois engagées, pourraient aussi être des bombes à retardement au sein même de la Céni. Qui sait si elles ne pourront pas saboter l’institution de l’intérieur ?

Les agents recrutés travailleront comme formateurs électoraux nationaux et provinciaux, mais aussi comme techniciens et informaticiens des centres de vote. Or tous ces postes obligent à travailler avec la machine à voter. Comment le pourront-ils s’ils sont contre le vote électronique ? Docteur Kabananga (nom d’emprunt) se justifie : « Je vais travailler pour gagner de l’argent tout simplement. Quant à leur machine à voter [rire], on verra avec le temps. Cependant, je garde toujours ma position : je suis contre. »

 


Vous pouvez lire aussi : La Céni a-t-elle réellement les moyens d’organiser les élections ?

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Salut! j’ai lu cet article et il est très intéressant. Cependant, il engage un débat. Qui a dit que travailler à la CENI leur obligeait à soutenir la MAV ??

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.