article comment count is: 0

La RTNC, un bien privé de Kabila

La Radio-Télévision nationale congolaise (RTNC), évolue pieds et poings liés. Pourtant, elle a le culot de se faire appeler  »Radio du peuple » et je crois qu’elle a raison, car son état reflète bien combien le peuple est lié : pas de liberté d’expression, d’opinion ni de manifestation.

Pour la RTNC, tout est rose en RDC

La RTNC est le seul média à voir blanc là où c’est noir, à voir boutiques, bureaux et marchés ouverts là où c’est ville morte, à voir modernité là où c’est l’antiquité. Et puis n’allez pas chercher sur la RTNC la voix de Tshisekedi, de Martin Fayulu, Vital Khamere ou de Moïse Katumbi. Leurs voix ne sont pas radiophoniques !

Une discothèque

Chacun sa discothèque et la RTNC est la discothèque du régime. Là-bas tout est paramétré de manière à caresser le pouvoir dans le sens du poil. La télévision de la RTNC c’est leur album photos. Rarement vous y verrez des gens comme vous et moi. Par exemple, jamais une ville morte ne sera montrée sur la RTNC. Et c’est normal, car c’est un bien privé du régime. C’est la radio de la Ceni et de la Cour constitutionnelle. Là où ont toujours été publiés les résultats imposés des élections. Pourtant cette chaîne fonctionne avec l’argent du pauvre contribuable congolais.

 

*Il s’agit du pseudo de l’auteur

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.