article comment count is: 0

Le profil de mon futur président

Un président qui fasse taire les armes

Un peuple qui fabrique des dictateurs est aussi capable d’enraciner la démocratie, pourvu que nous agissions tous : dirigeants et dirigés. Tout se joue avant les élections. Quel type de dirigeant nous faut-il ? Quel peuple devons-nous être ? 

Le futur président devra être patriote, garant des frontières, de l’intégrité territoriale, du peuple et des richesses du pays. Et pas seulement dans les slogans, mais dans les actes. Je pense à Goma, Bukavu, Ituri, et le triangle de la mort dans l’ex-Katanga, des régions dévastées par des guerres dues en partie à l’impuissance du système politique congolais. Nous avons besoin d’un président qui essuie nos larmes et nous rende notre fierté.

Un président qui rassure

Le futur président doit avoir vécu au moins ces cinq dernières années au pays. Citoyen et connaisseur du pays, il sera rassembleur, pacifiste et capable de créer une classe moyenne grâce à de réelles politiques sociales.

Il respectera ses opposants

Il sera le garant des libertés pour ceux qui l’applaudissent et pour ceux qui ne le portent pas. Le futur président sera aussi respectueux des dispositions constitutionnelles.

Un président qui rend des comptes

Le futur président sera capable de justifier et/ou défendre ses actions, ses investissements. Il sera disponible pour les grandes rencontres mondiales. Ce sera alors un président qui fera renaître le Congo et son peuple. Ce peuple doit choisir son nouveau leader pour des raisons citoyennes et non pas tribales ni pécuniaires. Le futur président et le futur peuple, c’est maintenant.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.