Enfant, vendeur d'œufs bouillis, dans l'anceinte de l'université de Lubumbashi, déambulant toute la journée sous le soleil à la recherche des clients, @HabariRDC/Gloire Chabu
article comment count is: 7

N’aggravons pas la pauvreté : limitons les naissances !

Un taux de pauvreté de 64%, selon la Banque mondiale, la RDC compte malgré tout 6 enfants par femme en moyenne ! C’est une honte quand nous sommes incapables d’assurer leur avenir. Limiter nos naissances, c’est le seul moyen, à mon avis, de développer notre pays.

La nourriture coûte cher au Congo. À cela s’ajoute la dépréciation de la monnaie nationale, le franc congolais !  Notre pays connaît aussi la deuxième plus grave crise de famine au monde après le Yémen, avec 13 millions de personnes souffrant de faim. Une économie congolaise extravertie et malgré cela, nous avons un taux de fécondité de plus de 6 enfants par femme, donnant lieu à un très fort taux de croissance démographique de 3.6%, l’un des plus élevés au monde !

Quel avenir pour ces enfants qui naissent ? Que vont-ils manger ? De quoi vont-ils se vêtir ? Quel genre de rêve auront-ils dans un pays aussi, disons-le, peu rassurant à ce jour ?

Debout Congolais !

Seulement 44% des Congolais, soit 37 millions  de personnes sur les  80 millions qui peuplent la RDC sont actifs. Ce fort taux de croissance démographique nous emmènera à une population de plus ou moins 197 millions dont plus de 80% seront sans emplois d’ici 2050 !

Il est temps de nous réveiller et d’empêcher cet avenir sombre. Nous sommes déjà très pauvres, et si nous atteignons le nombre de 197 millions d’habitants sans emplois, la famine que nous connaîtrons sera sans précédent.

Bâtissons un pays plus beau qu’avant….

C’est la promesse que nous faisons aux générations futures à chaque fois que nous chantons l’hymne national : bâtir un pays plus beau qu’avant. Et nous avons, hélas, échoué ! Puisque nous promettons toujours cela, 59 ans après l’indépendance.

En effet, en 1961, 1 franc congolais valait 2 dollars américains. Aujourd’hui, en 2019, 1FC vaut 0,00061$ ! Nous avons failli à notre mission de construire un pays plus beau qu’avant et ce, sur tous les plans. Alors, recommençons. Tout n’est pas fini. Remettons-nous au travail en gérant notamment nos naissances, et nos ressources.

À lire aussi: À Lubumbashi les nouvelles constructions sont moches

Si nous limitons nos naissances par exemple à 3 enfants par femme dès aujourd’hui, et que nous maintenons ce cap  pendant 3 décennies, nul doute que nous profiterons de la croissance économique de notre pays, estimée par la Banque centrale du Congo à 3.7% en 2018.

Le président français, Emmanuel Macron a fortement été critiqué par les Africains pour avoir dit cette vérité : « Dans un pays qui compte encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien. »

De grâce, limitons nos naissances, développons notre pays en réduisant le nombre de bandits et de voleurs que nous mettons au monde. Et ce sera la plus belle preuve de patriotisme.

Gloire Chabu

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (7)

  1. Toi qui a ecrit l article commence par nous dire vous etes combien Dans votre famille! Tu risque d etre une honte pour tes parents, si vos parents n ont pas pu repondre a vos besoins, eviter nous des chiffres du genre la RDC EST plus pauvre apres le Yemen qui ne sont que Des chiffres Des ongs pour leur permettre de trouver Des fonds afin de venir vivre dans un paradis. Tu te pose pas la question pourquoi Les fameux expats de ces missions ne veulent jamais quitter la RDC. Et toi tu veux donner lesson a cause de la naissance! En reference aux etudes de ces pauvres qui viennent faire fortunes Chez nous. Et demain boys Donner de lecons sur la richesse.
    Les Europeens restent l plus pauvre malgre la limite d naissances, c peut etre parce que tu n a jamais ete en Europe! Que tu pense que l fait d avoir moins d enfants pour toi egale signe croissant de la richesse!
    Reveuille toi, c question d organisation et de la Bonne gestion.
    Sinon detrompe toi la richesse EST synonyms d bien travailler, discipliner, et bien planifier ces objectifs, rien avoir avec le nombre moins d enfants. Sinon tu risquerai de tester pauvres toute ta vie, en plus tu es Bantu, evite ces importation mentales qui continue la colonisation sur Notre Continent, on a passe c cap maintenant il faut rever GD Dan’s Notre contexte africain laisse, CE debats aux incapables qui vivent Dans l egoisme absolue leur probleme, leur credit, leur difficultes qu ils essaient de propager l monde entire en faisant croire que c vraie.

  2. Salut à tous !

    Je reste toujours dubitatifs sur ce genre d’argument.
    L’inde et la chine sont des exemples où la politique de natalité prise a été différentes. Ces deux pays se sont axés sur l’auto suffisance alimentaire à cela se couple une politique de gestion budgétaire correct et plus ou moins équitable ( contrôle sur l’inflation par exemple, investissement sur dans le public et privé, blabla). Mais tout cela pour dire que faire plus ou moins d’enfants ça a son importance que si c’est couplé avec une bonne politique ( monétaire, budgétaire et une vision à LONG TERME).
    hors chez nous, on a rien de tout ça. Mais on a un concentré de problème qui font que ce point souligné par cet article n’est que la conséquence de ces problèmes.
    PS: pas d’insulte, juste des arguments.

  3. Salut à tous !

    Je reste toujours dubitatifs sur ce genre d’argument.
    L’inde et la chine sont des exemples où la politique de natalité prise a été différentes. Ces deux pays se sont axés sur l’auto suffisance alimentaire à cela se couple une politique de gestion budgétaire correct et plus ou moins équitable ( contrôle sur l’inflation par exemple, investissement sur dans le public et privé, blabla). Mais tout cela pour dire que faire plus ou moins d’enfants ça a son importance que si c’est couplé avec une bonne politique ( monétaire, budgétaire et une vision à LONG TERME).
    hors chez nous, on a rien de tout ça. Mais on a un concentré de problème qui font que ce point souligné par cet article n’est que la conséquence de ces problèmes.
    PS: pas d’insulte, juste des arguments.

  4. Je pense qu’il s’agit plus de la planification et non de la limitation; aussi la religion est très ancrée dans le chef de certains qui attestent que la bible dit multipliez-vous; et l’on ajoutera aussi, la RDC est encore vierge et a des immenses espaces inhabités; peuplons-là mais de manière responsable…

  5. Je suis d’accord avec l’article de Habari. Jajoute que limiter les naissances ne peut être efficace que si cela est accompagné par une bonne politique de gestion et distribution de richesse.

  6. Une « honte » je suis choquée par vos propos. Ne savez vous pas que la première ressources d’un pays est sa nation. C’est cette même nation qui peut et doit permettre au pays de se relever.
    Ne savez vous pas que l’Occident envie ce taux de fécondité? Mais où êtes vous ?
    Le problème n’est pas l population, le souci est le modèle occidental que vous poursuivez.
    La Rdc regorge de ressources, elle peut d’auto suffire et nourrir plus d’un tiers de la planète à elle seule. Vous ne le saviez pas?
    Alors avant d’écrire de telles abominations, étudiez vos infos…
    C’est honteux de dénigrer son pays et sa population comme cela.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.