article comment count is: 2

Si Lumumba était vivant !

Le 17 Janvier 1961, mourait Patrice Emery Lumumba,  premier 1er ministre de l’ex Congo belge devenu  indépendant. Que retiendront donc les Congolais de cet homme proclamé héros national par Mobutu en 1966 ? Qu’est devenu ce Congo pour lequel  Lumumba a consacré toute sa vie et sa jeunesse jusqu’au sacrifice suprême ?

En tant que Congolais, ces questions m’interpellent. Mon pays va mal. Le Congo grand et prospère dont rêvait Lumumba n’est pas celui que nous avons aujourd’hui. Nos dirigeants ont trahi les idéaux de ceux qui se sont battus pour nous donner l’indépendance. Je suis sûr que si Lumumba ressuscitait aujourd’hui, il aurait certainement honte de ce que nous avons fait de son pays. C’est comme s’il a versé son propre sang pour rien.

Aujourd’hui, 57 ans après l’indépendance, les Congolais dorment au lieu de se réveiller. Ils ont peur de se libérer, alors qu’ils croupissent sous le joug des injustices et de la médiocrité. Nos dirigeants ont éteint le flambeau allumé par Patrice Emery Lumumba. Conséquence : notre Congo est devenu l’herbe sur laquelle tous les pays voisins pissent.

L’ennemi du Congo c’est le Congolais lui-même

En parcourant le vibrant  discours prononcé par Lumumba le 30 juin 1960, je me rends compte que c’est nous-mêmes Congolais qui avons mis à genoux notre pays. Nous nous sommes spécialisés dans des querelles intestines, guerres fratricides, division, tribalisme, corruption, gabegie… Si bien qu’aujourd’hui nous n’avons ni paix, ni liberté, ni indépendance.

Voilà pourquoi à travers ce billet, j’invite mes compatriotes à s’approprier le discours prononcé par Lumumba le 30 juin 1960.

En voici un extrait :

« Congolaises et Congolais, combattants de l’indépendance aujourd’hui victorieux. […]. À vous tous, mes amis, qui avez lutté sans relâche à nos côtés, je demande de faire de ce 30 juin 1960 une date illustre que vous garderez ineffablement gravée dans vos cœurs. Une date dont vous enseignerez avec fierté la signification à vos enfants pour que ceux-ci à leur tour, fassent connaître à leurs fils et à leurs petits-fils, l’histoire glorieuse de notre lutte pour la liberté. »

Comme  si Lumumba vivait encore, ses paroles résonnent en moi. Il a dit : « Nul Congolais […] ne pourra jamais oublier que c’est par la lutte que la l’indépendance a été conquise. Une lutte de tous les jours [..], lutte dans laquelle nous n’avons ménagé ni nos forces, ni nos privations, ni nos souffrances, ni notre sang»

Et pourtant à mes yeux, il semble qu’au lieu d’être des héros comme Lumumba, nous nous sommes laissé redevenir esclaves de l’injustice et de l’impunité.

Si nous pouvions lire et relire le discours de Lumumba du 30 Juin 1960 ! Si notre Congo pouvait s’affirmer comme État indépendant et souverain, nous pourrions alors déclarer comme le dit notre hymne national : « Nous bâtirons un pays plus beau qu’avant, dans la paix »

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)