Ne Mwanda Nsemi chef du BDK
article comment count is: 0

Ne Mwanda Nsemi, un évadé désormais en liberté

Le chef du mouvement politico-religieux Bundu Dia Kongo (BDK), Ne Mwanda Nsemi, est sorti de sa cachette sans être gracié ni amnistié. Il a même été reçu avec honneur par les autorités. Pourtant, ce député honoraire a été accusé de plusieurs infractions très graves : « Constitution d’une milice, incitation à la haine tribale, enlèvement, détention illégale d’armes de guerre et séquestration. »

Que s’est-il passé ? Pourquoi laisse-t-on Ne Muanda Nsemi en liberté ? A-t-on encore signé un accord secret entre lui et les autorités ? Car le pays vit aujourd’hui à l’ère des accords secrets parfois contre nature. En tout cas, il est inacceptable que ce monsieur réapparaisse en homme libre alors qu’il devrait d’abord rendre compte des faits pour lesquels il avait été mis en prison, mais aussi de l’évasion des prisonniers de Makala dont ses adeptes étaient à l’origine selon le ministre de la Justice Alexis Tambwe Mwamba.

C’était le 17 mai 2017 que Ne Muanda Nsemi s’est évadé de la prison de Makala. Avec lui, des milliers d’autres prisonniers. Une évasion qui avait occasionné plusieurs décès. Après sa réapparition, l’homme a certes été retourné en prison, mais pas pour longtemps, car il a été vite libéré sur une décision du procureur général de la Cour de cassation. En vertu de quoi ? Au nom de quel principe ? Si l’État de droit et les mesures de décrispation politique signifient relâcher même des criminels, alors je suis désolé ! Ce qui est curieux et même grave c’est que les autorités ont très peu communiqué sur ce dossier. Tout ce qu’on a vu c’est des gens comme le président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), Joseph Olenghankoy, poser allègrement avec Ne Muanda Nsemi dans des photos à l’église et dans des rencontres officielles.

Pour moi, le chef de Bundu Dia Kongo devrait d’abord rester en prison. Son dossier est grave et doit suivre la procédure normale. Cela veut dire que cet homme doit être jugé et condamné, où alors acquitté si son innocence est établie. Dans le cas où il serait condamné de manière définitive, il pourrait alors solliciter la grâce présidentielle. Ce ne sera que dans ces deux hypothèses qu’il pourra recouvrer la liberté. Être gracié ou lavé définitivement de tous les chefs d’accusations qui pèsent sur lui.

La haine tribale a-t-elle cessé d’être une infraction ?

C’est quand-même ridicule de laisser en liberté l’homme qui a été jeté en prison pour « outrage au chef de l’Etat, constitution d’une milice, incitation à la haine tribale, enlèvement, détention illégale d’armes de guerre et séquestration ». Parlons un peu de l’incitation à la haine tribale. Il suffit de suivre les vidéos de Ne Muanda Nsemi pour comprendre qu’il n’appelait pas seulement à chasser Kabila du pouvoir, mais plutôt à diviser le pays. L’homme n’a jamais était d’accord avec les autres tribus, entre autres les Baswahili et les Baluba. Il ne reconnait pas Lumumba dans l’histoire de l’indépendance du Congo comme le démontre cette vidéo.

Ce que le peuple congolais et le chef de l’Etat doivent comprendre est que l’Etat de droit ne signifie pas nécessairement la libération de n’importe quel prisonnier. Ne Muanda Nsemi n’a jamais été un prisonnier politique. Le laisser libre de ses mouvements c’est créer un très mauvais cas de jurisprudence dont pourront se prévaloir d’autres criminels. Il faut que la justice fasse son travail. Ce serait une meilleure façon d’établir l’Etat de droit dans notre pays.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

  1. L auteur de cet article,parle sur un coup de foudre pour experimer SA haine contre quelqu’un qui n as pas de probleme pourquoi! Je pense ce mouvement peut Lui Porter plainte pour ces allegations car ll faut eviter d’ecrire CE qui se narre Dans Les rues et en faire une information sans fondamentaux a sa place je devrais d abord commencer, par rechercher Des infos sûres.il evite de jouer avec le feu ayebi ndika tee! I’m unite parlementaire pourquoi n avoir pas developper cela pour montrer l abus de votre ex pouvoir..

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.