caméra de surveillance, crédit-photo pixabay.com
article comment count is: 0

Et si on plaçait des caméras de surveillance contre la corruption dans les bureaux de l’Etat ?

La corruption en RDC est un problème aussi grave que les violences armées. Elle nuit surtout à l’image du pays, le classant parmi les 20 nations les plus corrompues au monde. Ce fléau fait perdre au pays environ 15 milliards de dollars chaque année, soit environ le triple du budget national. Contre un si grand mal, il faut impérativement des mesures courageuses et de rupture. Plaçons par exemple des caméras de surveillance dans tous les bureaux de l’Etat. Je pense que ça pourrait marcher.

Plusieurs fois j’ai été témoin des mouvements financiers obscurs entre des agents publics et des acteurs économiques. Des versements dont les montants étaient difficilement traçables. J’ai reçu des contrôleurs venus collecter l’impôt sur le chiffre d’affaires mais qui, après discussions, m’ont proposé de verser un montant forfaitaire dans le compte du Trésor public afin que l’excédent leur revienne sur place.

On peut mettre fin à cette pratique en imposant aux opérateurs économiques par exemple d’aller payer leurs taxes et impôts à des guichets aménagés pour cela et qui seraient surveillés à distance.

Des caméras de surveillance pour améliorer le rendement

Avoir des caméras de surveillance dans les bureaux des services étatiques, à la migration ou aux impôts rendrait les agents plus méfiants vis-à-vis de la corruption. Ce serait le premier pas dans la bonne direction : avoir peur et se rétracter. On sait par exemple que c’est parce qu’ils savent qu’ils sont surveillés que les agents aux guichets des banques font plus attention à ce qu’ils font.

La création d’un guichet unique pour les paiements divers à la douane a montré sa capacité à produire de bons résultats. Si l’on peut ajouter à cela une surveillance-vidéo à distance, ceux qui perçoivent l’argent de l’Etat auront intérêt à rester corrects et transparents dans les opérations.

L’autre étape qui devra suivre c’est l’amélioration des salaires des fonctionnaires. Ce n’est pas normal qu’un agent perçoive chaque jour des millions d’argent pour l’État, et qu’à la fin du mois il touche à peine de quoi se payer un loyer décent. Par ailleurs, il est important que ceux qui perçoivent ou gèrent les deniers publics rendent des comptes à ceux qui ne relèvent pas forcément de leurs services. C’est un processus basique de contrôle et de gestion.

 

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.