Dictionnaire des noms de baptème
article comment count is: 0

Faudrait-il à la RDC un autre Mobutu pour nous ramener aux prénoms congolais ?

Alors que je me baladais, dans un quartier de la ville de Lubumbashi, j’ai entendu une femme appeler son enfant : « Kardashian ! » J’en étais ahuri. Cela m’a poussé à me questionner sur les prénoms que les Congolais donnent à leurs enfants.

Un prénom (comme un nom) identifie la personne et rappelle ses origines, son jour de naissance et sa culture, etc. Or, de nos jours, les prénoms se sont occidentalisés. Les prénoms congolais sont-ils appelés à disparaître ? Faudrait-il un autre retour à l’authenticité comme du temps de Mobutu ?

Des prénoms, ça doit sonner waouh !

Denzel, Ryan, Ethan, Jaden, Maeva, Maelys, Loan, Aya, Célia, etc. Les parents congolais ne cessent de rivaliser d’ingéniosité pour donner à leurs enfants les prénoms les plus occidentaux qui soient. On les croit modernes. C’est à se demander si dans nos patrimoines culturels africains ou congolais, les prénoms n’existent pas !

Si les noms sont majoritairement dans nos langues, le prénom qui est un élément d’identification courant, déroge à la règle et à la loi congolaise. En effet, selon l’article 58 du Code de la famille congolais, « les noms doivent être puisés dans le patrimoine culturel congolais » et « ils ne peuvent en aucun cas être contraires aux bonnes mœurs ni revêtir un caractère injurieux, humiliant ou provocateur ».

Après l’imposition par le colonisateur des prénoms judéo-chrétiens, signe de la conversion au christianisme (Joseph, Jean, Ruth, Simon, etc…) voilà venir la vague des églises de réveil. Celles-ci nous ont amené des néologismes religieux parfois étranges . Ainsi on a vu naître à foison les Plamedie (Plan merveilleux de Dieu), Dieuadonné, Dimercia (Dieu Merci), Dondivin, Ditoupui (Dieu Tout Puissant), etc.

Avec la généralisation d’Internet et des bouquets satellites en République démocratique du Congo, les prénoms se sont de plus en plus mondialisés encore. Il est plus facile de trouver dans ce pays une Maeva, un Ethan qu’un Elykia, une Sifa ou une Furah. Il est plus facile de trouver une Jeanne D’arc qu’une Kimpa Vita, un Obama qu’un Lumumba, une Anne-Marie qu’une Annuarite.

Et pourtant la RDC, c’est plus de 400 langues et dialectes. Pourquoi les jeunes parents préfèrent aux langues congolaises, des prénoms qui n’ont de sens que dans un patois scandinave ou irlandais ? Faudrait-il que Mobutu revienne pour nous imposer une fois de plus le retour à l’authenticité pour que l’on prenne conscience de notre riche patrimoine culturel ?

Les prénoms dans les langues congolaises feraient pourtant la promotion de ces langues qui sont en train de se mourir à petit feu.

Et vous, cher(e) lecteur(trice), quel prénom congolais donneriez-vous à votre enfant ?

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

  1. je préfère plutôt appeler mes enfants de ces prénoms qui me rappelle mes origines mais n’empêche aussi de les appeler par les prénoms que nous entendons dans des sériés télévisées : Curtis, Bryan, Bauer, scofield et tant d’autres

  2. C’est parti de loin comme tu m’as clarifé bien ci-haut. Ça serait intéressant de ta part de donner aussi un bon nombre de prénom qui tire leurs sources dans nos cultures.

  3. C’est parti de très loin comme tu as ou le clarifié dans ton exposé, ce serait mieux si tu dirais aussi ces prénom tirants leurs origines de nos cultures.

  4. Bel article et j’en suis d’accord. Nous devons davantage médiatiser notre culture pour en montrer la beauté dans les divers aspects car le brainwashing est aussi médiatique…

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.