article comment count is: 2

RDC : la ville de Mbandaka bientôt électrifiée

La société Proton et le gouverneur de la province de l’Equateur, Tony Cassius Bolamba, ont signé le 17 juin dernier à Kinshasa, un protocole d’accord pour l’installation d’un parc solaire de 3 à 5 mégawatts dans la ville de Mbandaka, chef-lieu de cette province. L’investissement coûtera environ 18 millions de dollars américains.

Les travaux proprement dits d’installation du parc solaire s’étendront sur une période d’une année. Mais en amont, des études de faisabilité ont été amorcées la semaine ayant suivi la signature de l’accord. Les conclusions sont attendues endéans six mois.

Déterminé à électrifier sa province

Élu gouverneur à la suite du démembrement de la province de l’Équateur ancienne formule, Tony Cassius Bolamba a décidé de mettre fin à l’obscurité dans la ville de Mbandaka. L’une de ses premières actions aura été l’installation de l’éclairage public. Convaincu que l’on ne peut parler de l’émergence de la RDC sans donner à la population l’accès à l’énergie, le gouverneur de l’Equateur n’a pas hésité à frapper à la porte des investisseurs tant nationaux qu’internationaux. La société Proton figure parmi les entreprises qui ont répondu favorablement à l’appel.

À en croire le gouverneur Tony Cassius Bolamba, « une électrification permanente dans la ville de Mbandaka et ses environs devrait favoriser la création de petites industries telles que la scierie, les chambres froides et bien d’autres qui auront pour effet de résorber le chômage de jeunes, d’atténuer l’exode rurale et d’attirer davantage d’autres investissements ».

De nombreux Congolais privés d’énergie électrique

Malgré d’énormes potentialités énergétiques dont regorge la province de l’Équateur, on constate qu’à ce jour certains  enfants de cette province ne connaissent même pas ce que signifie le mot « électricité ». Pourtant, l’ancien président Mobutu, qui a battu le record de longévité au pouvoir en RDC, était originaire de cette province de l’Équateur ; hélas, il ne l’a pas électrifiée jusqu’à la fin de son règne.

Aujourd’hui, 57 ans après l’indépendance, le gouvernement congolais est incapable d’assurer la distribution du courant électrique à toute sa population. Malgré cela, on se contente de louer les énormes potentialités du grand barrage hydroélectrique d’Inga.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Nous ne pouvons que féliciter le Gouverneur pour cette pro – activité et le souhaiter d’aller de l’avant afin d’amener la population de Mbandaka au bien être social au travail productif .

  2. Bonjour, Je suis tellement d’accord pour le projet d’électrification de la ville de MBK, car sans énergie tous les projets du développement seront impossibles.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.