article comment count is: 0

A Kinshasa, le roi dollar reprend ses gallons

Que faire pour stabiliser enfin le franc congolais ? L’équation semble impossible, tellement la devise américaine s’est érigée en chef sur le marché congolais. L’époque de la « stabilité monétaire » est désormais à des années-lumière de nous. Ces derniers jours, le dollar américain a de nouveau pris l’ascenseur dans les places de change de Kinshasa.

La Banque centrale a interdit depuis le 4 août 2020 l’affichage du taux de change dans le pays afin d’éviter la spéculation monétaire. Pour la BCC, ces tableaux sur les artères de Kinshasa étaient un des facteurs favorisant la hausse du taux de change. Plus d’une année après, la situation est loin d’être maitrisée. Il y a 13 mois, le dollar américain se changeait à 1990FC. Aujourd’hui, il coûte plus de 2020FC, soit une dépréciation de plus d’1,5%.

A Lingwala dans le centre-ville de Kinshasa, les cambistes ont d’ailleurs trouvé une astuce pour afficher le taux de change. Jeannot, un cambiste installé sur l’avenue Mushie explique : « Nous écrivons juste les trois derniers chiffres du taux. Dans la ville, tout le monde sait que le dollar se change à 2.000FC minimum. Ainsi, on communique astucieusement le taux sans violer l’instruction de la BCC. »

Il fait savoir que la tendance du dollar est à la hausse ces derniers temps. Une majoration qu’il justifie par la carence de la devise sur le marché. « Le dollar se fait rare ces jours-ci. Il est très demandé et donc, loi de l’offre et de la demande oblige, le taux augmente », explique-t-il alors que son tableau affiche « 030 » en grands caractères.

Le gouvernement en panne d’inspiration ?

Pourtant, le chef de l’Etat a appelé récemment à une « réflexion profonde pour faire du franc congolais une monnaie forte et stable ». Au cours du conseil des ministres du 6 août dernier, il a encouragé le gouvernement à mettre en œuvre des politiques macroéconomiques crédibles en vue de stabiliser la monnaie nationale dans le souci d’améliorer le pouvoir d’achat du Congolais. Un mois après, le dollar prend de l’envol, passant de 2.000 à 2.030FC.

Jusqu’en juin 2016, le taux officiel du dollar était de 920FC. En cinq ans, le franc congolais a perdu plus de 100% de sa valeur. Aucune mesure d’envergure ne semble être prise. La « dédollarisation de l’économie congolaise » semble être un vrai slogan creux.

En attendant, c’est le pouvoir d’achat du Congolais déjà faible qui s’effrite davantage. Dans un pays où tout se vend en dollar, alors que les fonctionnaires et autres agents de l’Etat sont payés en francs, la parité dollar-franc est un vrai miroir du niveau de vie de la population. Le peuple d’abord, c’est aussi donner de la valeur au franc congolais, symbole de l’unité nationale.

 

 

 

 

« Cet article est écrit avec l’appui technique d’Internews, grâce au financement de la coopération suédoise, l’USAID et la coopération suisse.  Les opinions partagées dans cet article ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Agence Suédoise de Développement International (ASDI), de l’USAID, la coopération suisse, ainsi que des gouvernements suédois, des États-Unis et suisse. »

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion