article comment count is: 1

La RTNC, média d’Etat ou instrument du dauphin de Kabila ?

Depuis 17 ans, la Radio télévision nationale congolaise (RTNC) est toujours au service du président Kabila. Aujourd’hui, après le dépôt des candidatures à la présidentielle, ce média sert d’instrument de propagande à un seul candidat, à savoir : Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin désigné du chef de l’État. La RTNC présente déjà Shadary comme le futur président alors qu’il n’est pas encore élu. Formidable !

La Commission électorale nationale indépendante a reçu plusieurs candidatures de l’opposition et des membres de la majorité. Curieusement, la RTNC au lieu de parler de tout le monde n’a braqué ses projecteurs que sur Emmanuel Shadary, le candidat du chef de l’État. La quasi-totalité de reportages lui sont consacrés. Les remerciements et les messages de soutien au dauphin déferlent sur ce média telles des vagues. Mais, la RTNC ne dit rien sur les candidats de l’opposition, sauf s’il faut les salir.

Cette attitude de notre Radio télévision nationale congolaise ne vise rien d’autre qu’à préparer l’opinion à accepter coûte que coûte Shadary comme le futur président de la République. Pourtant, dauphin désigné ne veut pas dire automatiquement président élu. Il doit d’abord remporter les élections, et ce n’est pas gagné d’avance. Toute farandole, quand elle devient monotone, finit par fatiguer les danseurs, dit l’adage. Ce matraquage médiatique en faveur de Shadary doit cesser pour deux raisons. D’abord, la campagne électorale est prévue en novembre prochain et non aujourd’hui. Ensuite, la RTNC n’est pas un bien privé de la majorité et de son dauphin. Nous chanter Shadary à longueur de journées ne nous fait aucun bien si ce n’est nous pousser à zapper.

La RTNC est financée aux frais du contribuable congolais. De ce fait, tous les candidats à la présidentielle – sans distinction – doivent y avoir un accès libre, au même titre que Ramazani Shadary. La RTNC doit cesser d’être un média confisqué par le camp de la force. Je demande à ce que la RTNC soit libérée et que le CSAC fasse réellement son travail. Que ce média ne soit plus utilisé pour vilipender les opposants, ni pour nous présenter des résultats électoraux truqués.  

 


Vous pouvez lire aussi : Ces flatteurs et menteurs qui se croient journalistes !

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.